Sébastien Févry


BIBLIOGRAPHIE


NOS EXPERTS EN PARLENT
Le Carnet et les Instants

Rares sont les livres de poésie qui affrontent explicitement les aspects ingrats de la vie contemporaine, qu’ils soient bénins ou dramatiques : attente du bus, passager clandestin d’un camion, recherche d’une station-service, épuisement professionnel, yeux rougis par la fumée, divorce des parents, etc.  Tel est pourtant Solitude Europe, premier recueil de Sébastien Fevry, dont une des clés est peut-être donnée indirectement à la page 86 : « l’été où tu pris la décision de tenir un journal. » La technique, en effet, est celle de la narration décousue, effilochée, addition quotidienne d’anecdotes à première vue hétéroclites. À première vue seulement, car plusieurs constantes s’imposent vite. Essentiellement visuel, spatial et itinérant,…


Le Carnet et les Instants

Après Solitude Europe, un premier coup de maître salué en Belgique et en France par plusieurs prix importants, Sébastien Fevry décrit dans Brefs déluges un monde guetté par l’angoisse, une sourde menace, des dangers latents.Dans Solitude Europe, il évoquait la coexistence de deux mondes : au sein de nos sociétés de plus en plus closes sur elles-mêmes, sur leurs replis identitaires ou leurs peurs, l’évocation par petites touches du sort et de la place des victimes de l’Histoire y était un thème majeur. Le poète nous proposait une réflexion nécessaire sur la condition humaine, à travers le regard que nous devrions porter sur l’autre, miroir de notre propre identité.Ici, à travers six sections…


Karoo

Karoo vous propose aujourd’hui une recension du premier recueil de poésie de Sébastien Févry, Solitude Europe, paru aux éditions du Cheyne.

C’est le paradoxe de la poésie : de plus en plus marginalisée dans le champ littéraire, elle ne manque pourtant de pas de nouvelles voix. Des poètes naissent toujours, publient des livres, déclament devant des auditoires… Le monde se décline en vers, parfois plein du lyrisme des romantiques d’autrefois, souvent à la recherche d’une transparence et d’une légèreté à la mode de nos jours. De tons et de couleurs, le lecteur ne manque pas. Comment expliquer alors cette impression d’incomplétude ?

Solitude Europe germe dans ce contexte ; premier livre, nouvelle voix. Il y est effectivement…