Philippe Foerster


PRÉSENTATION
Né à Liège en 1954, Philippe Foerster a tout naturellement intégré l'atelier BD de l'Institut Saint-Luc, à Bruxelles. Il y a notamment côtoyé Andreas, Berthet, Cossu, etc.. Son activité, qui se développe depuis 1982, produit une trentaine d'albums, dont Pinocchio (1982) est le deuxième dans l'ordre chronologique. Citons les séries Starbuck (Dupuis), Silex Files et Gueule de Bois (Le Lombard). On retiendra encore ses scénarios illustrés par Philippe Berthet : L'Oeil du Chasseur (Dupuis) et Chiens de Prairie (Delcourt). Le Confesseur sauvage (Glénat) est sorti en 2015.

BIBLIOGRAPHIE


NOS EXPERTS EN PARLENT
Le Carnet et les Instants

Après Réalités obliques et Mondes obliques, l’auteur de bande dessinée Clarke livre un troisième tome de ses récits aussi brefs que lugubres. L’auteur de la série Mélusine (dont le dernier album vient de sortir) délaisse sa petite sorcière et s’adresse ici à un public adulte, pour lequel il a aussi réalisé d’autres albums remarqués, comme le thriller d’anticipation Les Danois ou le diptyque Dilemna. Les vingt-cinq courtes histoires de Rencontres obliques, qui passent d’un registre fantastique à horrifique ou réaliste, ont en commun leur noirceur. Une jeune femme qui devine la mort dans les yeux de ceux qui vont disparaitre ; un mange-lumière qui plonge le monde dans l’obscurité ;…