Michaël Lambert

PRÉSENTATION
Né le 23 octobre 1975, écrit du théâtre, des nouvelles, de la poésie. Obsédé par l'idée que pour qu'un autre monde soit possible, il faudra faire preuve d' imagination. Il anime des ateliers d'écriture et développe des projets de théâtre jeune public pour l'asbl ImaginAction. Depuis quelques années, il s'est installé à Liège où il prend plaisir à vivre et regarder ses enfants grandir. Sa pièce Ali, l'invincible a obtenu le Prix d'Aide à la Création et le Prix de la SACD lors du concours de l'Union des Artistes 2005. Ses pièces de théâtre encore inédites ont pour titres : Ali, l'invincible, 2005 ; Microsouft World, participation à l'écriture collective, 2006 et Achille et Sarabelle, 2007. Plusieurs recueils de poèmes inédits dont Le Croque-Vivant, L'aube des oiseaux, Extinction de l'espace humain ou Raisonances. Source : La nouvelle poésie française de Belgique, Le Taillis Pré, 2009.

BIBLIOGRAPHIE


NOS EXPERTS EN PARLENT
Le Carnet et les Instants

Le héros, dont nous ne connaissons pas le prénom, travaille dans une grande entreprise où il est chargé de contrôler les erreurs des employés. Il a un bon salaire et des congés bien payés, donc aucune raison de se plaindre. Sauf que lorsqu’il signale l’erreur d’un collaborateur, ce dernier est renvoyé. Parfois, il ferme les yeux sur les fautes de ses collègues pour soulager sa conscience et donner l’impression aux patrons que les travailleurs ont un comportement irréprochable. Tout le monde y gagne. Jusqu’au jour où le narrateur transmet à la hiérarchie une erreur à ne pas transmettre, une erreur à la chaîne où l’on remonte jusqu’au Président-Directeur Général. Résultat : buiten, le contrôleur d’erreurs (« Pas buiten la direction »).Soulagé…


Le Carnet et les Instants

Avec Femmes de Rops, Michaël Lambert se lance dans un défi ambitieux : tisser un jeu d’échos entre deux hommes, entre deux temps, entre deux mondes, celui du peintre Félicien Rops et celui d’un expert en assurance qui part sur sa piste dans l’espoir de comprendre qui était l’artiste derrière l’œuvre et quel était l’homme derrière l’artiste.Le point de départ de cette enquête est un fait divers : l’entartage du philosophe BHV (Bertrand Hilaire-Verni) par le Bloupier lors d’une conférence faite pour l’exposition de l’artiste conceptuel Dan Farce, dont Rops est le prétexte. Comme on le voit, Michaël Lambert n’a pas peur de manier l’humour potache et décalque des situations et des personnages bien connus du public. Cet attentat pâtissier suscite…


Le Carnet et les Instants

Lorsque Madeleine, surnommée Mad, obtient ce qu’elle a toujours voulu, à savoir vendre une cinquantaine de ses toiles lors d’un vernissage, elle suffoque et décide de sortir de cette galerie de paysages gris. Une décision s’impose à elle : prendre un nouveau départ à 53 ans. Sans plus attendre, elle rompt avec son agent et achète une maison à la campagne. Peu importe la petite taille d’une maison, la vétusté de ses fenêtres, de ses portes, Mad l’a choisie parce qu’elle a quatre murs pour la contenir, la soustraire au monde, parce qu’elle est à l’écart, à l’abri des regards, invisible depuis la route qui quitte un minuscule village de province […]. Dès le départ de l’agent immobilier […], elle s’est empressée d’enlever le panneau « à vendre ».…