Maxime Benoît-Jeannin

PRÉSENTATION
Ecrivain mais aussi adaptateur et scénariste pour la télévision, Maxime Benoît-Jeannin s'est essayé à de plusieurs genres, comme la poésie, la biographie - 'Georgette Leblanc' - le roman - 'Mémoires d'un ténor égyptien' - ou encore la nouvelle. Parmi ses nombreux écrits, on peut notamment citer 'Le Florentin', 'Mademoiselle Bovary', 'La Corruption sentimentale' ou encore 'Chez les Goncourt'. En 2001, Maxime Benoît-Jeannin signe également un premier hommage à Hergé, 'Le Mythe Hergé', suivi en 2007 d'un ouvrage objectif et surprenant sur cette figure de la culture belge intitulé 'Les Guerres d'Hergé : Essai de paranoïa critique'.  

BIBLIOGRAPHIE

DOCUMENT(S) ASSOCIÉ(S)


NOS EXPERTS EN PARLENT
Le Carnet et les Instants

Maxime BENOÎT-JEANNIN, On dira que j’ai rêvé. Bousquet, Didier & Co, Samsa/AAM, 2021, 183 p., 18 €, ISBN : 978-2-875932-76-1L’entrée en matière du livre est confortable. Fluide et classique. Le narrateur, qui est l’auteur du livre – et appelons-le Maxime pour nous faciliter la vie même s’il ne se nomme jamais –, descend vers Marseille en TGV. Sa destination ? Lyon, où un congrès de psychanalystes attend sa compagne Ida. Leur voisine de wagon feuillette de vieux Paris-Match, et voilà que s’affiche soudain une photo d’un homme intimement lié à la vie de Maxime. Petit échange entre les passagers. Ce Christian Didier, un camarade d’enfance, a eu son heure de gloire en 1993, lorsqu’il a abattu René Bousquet, le tristement célèbre patron de la police pétainiste…