François Filleul

PRÉSENTATION
Né à Frameries en 1974, François Filleul a étudié la philologie romane à l'Université libre de Bruxelles. Dès la fin de ses études, il enseigne la langue et la littérature françaises, ainsi que l'espagnol, dans divers niveaux d'enseignement. Dans l'actualité, il est professeur de français comme langue étrangère dans l'enseignement de promotion sociale. Engagé dans le mouvement des potagers urbains bruxellois, il est aussi passionné de musiques populaires et pratique assidûment la photographie argentique en noir et blanc. Il a vécu plusieurs années en Andalousie, région où il a créé des racines et qu'il parcourt régulièrement. En 2018, il a reçu le prix Fintro Ecritures noires pour son premier roman Poissons volants.

BIBLIOGRAPHIE


PRIX


NOS EXPERTS EN PARLENT
Le Carnet et les Instants

C’est le bout du bout du sud d’une Andalousie qui n’a que peu de rapports avec le « divin paradis que l’on dit frivole » chanté par Luis Mariano. C’est un ruban de ville qui s’étire sur l’isthme méditerranéen reliant la province de Cadix au territoire britannique de Gibraltar, séparé par une frontière devenue poreuse  (jusqu’à nouvel ordre, l’ombre du Brexit planant forcément sur le Rocher…). La ville a pour nom La Linea. On y vit assez pauvrement entre débrouille et magouilles et en faisant face plutôt mal que bien à l’invasion permanente de rats, si catastrophique qu’elle contraint même les hôpitaux publics à fermer boutique. Autre invasion plus saisonnière et mieux acceptée, celle des exocets qui fournissent une nourriture abondante…