Christiana MOREAU

PRÉSENTATION
Christiana Moreau est artiste peintre, sculptrice et autrice belge autodidacte. Son premier roman "La sonate oubliée", dont l’action se situe entre Seraing et Venise a été publié aux Éditions Préludes en janvier 2017. Son deuxième roman "Cachemire rouge" est publié aux éditions Préludes en avril 2019. Christiana Moreau a toujours aimé raconter par l’image. Parfois des mots, des phrases surgissaient sur la toile comme s’ils voulaient exister par eux-mêmes. C’est donc tout naturellement, qu’elle a leur a donné leur propre vie et les a laissés venir sur la page blanche. Elle a passé son enfance à Seraing, localité située dans le bassin houiller de Liège, entre mines et sidérurgie. Elle est passionnée par l'art et la Renaissance italienne.  

BIBLIOGRAPHIE


NOS EXPERTS EN PARLENT
Le Carnet et les Instants

À Seraing, cité d’acier aux horizons bas et aux espoirs comprimés, Lionella est une adolescente qui détonne. Loin des amusements de son âge, élevée dans une famille italienne où l’on tient la musique pour nourriture spirituelle, elle n’a d’yeux pour son violoncelle. Entraînée par son professeur, Monsieur Sohet, pour le prochain concours Arpèges – retransmis à la télévision et d’ampleur internationale –  la jeune fille frondeuse bute sur le choix de la pièce qu’elle devra présenter. Comment se démarquer de ces concerti si rabâchés ? Complètement bleu de la violoncelliste, son ami Kevin – doux rêveur dans une famille monoparentale sous haute tension – lui offre un coffret glané en brocante. Lionella y découvre avec ravissement non seulement une partition…


Le Carnet et les Instants

C’est la fin d’un monde – finalement très semblable à ce que chantait Jean Ferrat en 1965 déjà ! :

Deux chèvres et puis quelques moutonsUne année bonne et l’autre nonEt sans vacances et sans sortiesLes filles veulent aller au balIl n’y a rien de plus normalQue de vouloir vivre sa vie


Bolormaa, dont le nom signifie « cristal », est la cadette d’une famille de pasteurs mongols. Mais avec la modernisation, la normalisation et la globalisation, sa famille va devoir, de gré – pour ses deux frères aînés – ou de force –  pour ses parents – ,  abandonner son nomadisme ancestral et passer du grand air dans les immensités venteuses de la steppe à un modèle d’élevage industriel.  La jeune fille, quant…


Le Carnet et les Instants

Au décès de sa nonna Angela, Sabrina hérite de « La belle dame », un buste en argile qui se transmet aux femmes de la famille de génération en génération. Restauratrice d’art, elle comprend instantanément que la valeur de la sculpture n’est pas uniquement sentimentale. Datée de la Renaissance, étonnamment signée d’un nom de femme, elle représente Simonetta Vespucci dite « La Sans Pareille », muse de plusieurs artistes phares du Quattrocento tels que Botticelli.Angela avait ramené le buste d’Italie, au moment de rejoindre son mari venu travailler dans un charbonnage belge. Elle prenait grand soin de ce souvenir de son pays d’origine mais connaissait-elle la moindre bribe de son histoire ? Comment cet objet était-il arrivé…