Victor Hugo, tome 2 : 1844-1870


RÉSUMÉ

Le deuxième volume de cette biographie retrace la vie de Victor Hugo de 1844 à 1870 – de l’année qui suit la mort de Léopoldine au retour d’exil. Années cruciales, années prodigieuses où l’on voit Victor Hugo sculpter ce monument verbal dans lequel, si le mensonge parfois se manifeste, c’est pour servir la vérité. En 1869, Victor Hugo écrit au poète anglais Swinburne : « Et moi-même, c’est de l’aristocratie que j’ai monté à la démocratie, c’est de la pairie que je suis arrivé à la république, comme on va d’un fleuve à l’océan ». Hubert Juin décrit cette métamorphose en évoquant notamment les débats à la Chambre qui paraissent, aujourd’hui encore, d’une singulière actualité. Lorsqu’après le coup d’État du 2 décembre, Hugo s’embarque pour l’exil, il ne sait pas qu’il a rendez-vous avec les vivants et les morts. Depuis Guernesey il observe attentivement les événements de son siècle et devient bientôt l’ultime recours des exilés, de toutes les victimes de la violence de l’histoire : « Toutes les souffrances s’adressent à moi ». Mais il demeure aussi à l’écoute de l’invisible, fait tourner les tables, note tout ce que dit la bouche d’ombre. Cependant, dans le creuset même de la tourmente politique, des drames familiaux et des amours d’une heure, l’œuvre grandiose s’élabore. Hugo devient Hugo.


À PROPOS DE L'AUTEUR
Hubert Juin
Auteur de Victor Hugo, tome 2 : 1844-1870

Né à Athus en 1926, Hubert Juin est romancier (sa série « Les Hameaux », dont fait partie Repas chez Marguerite, met en scène la région dont il est issu), essayiste (entre autres, une remarquable biographie de Victor Hugo) et poète (L'Automne à Lacaud, Le Rouge des loups). Collaborateur régulier des Lettres françaises, puis du Monde et du Magazine littéraire, producteur à France-Culture, il meurt en 1987.


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Victor Hugo, tome 2 : 1844-1870"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9174 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Ni pardon, ni talion : la question de l'impunité dans les crimes contre l'humanité

Une analyse critique de la justice en matière de crime contre l'humanité. Selon l'auteur, à la fois nécessaires et insuffisantes, les institutions judiciaires ne peuvent être que le point de départ d'une lutte plus vaste contre la barbarie universelle, fondée sur un consensus sur le droit de l'être humain, une éducation…

L’Affaire De Coster | Van Sprang

À propos du livre Un dossier inédit, découvert…