Uzès ou nulle part


RÉSUMÉ
Uzès. La ville du rêve. La ville de l’absence. Un songe emporté par le vent.

Parfois, je ferme les yeux, je suis à Uzès. Avec les remparts de pierres blanches. Les cyprès et les buis. Le crépitement des cigales. Le ciel bleu dans l’ogive d’un passage voûté. Le mistral dans ma robe. Un lézard qui détale. Une rose sur sa haute tige d’épines résiste aux assauts du vent.


À PROPOS DE L'AUTEUR
Corinne Hoex
Auteur de Uzès ou nulle part
Licenciée en Histoire de l’Art et Archéologie, Corinne Hoex a surgi dans le monde des Lettres avec un texte aussi incisif que bouleversant : Le grand menu, ou l'histoire d'une enfant unique cruellement couvée, livre publié en 2001 (éd. de l’Olivier) et immédiatement remarqué. Dans ses romans suivants, aux Impressions Nouvelles— Ma robe n’est pas froissée, tout aussi radical,et Décidément je t’assassine, sur le lien entre fille et mère au moment de la mort — puis chez Grasset — Le Ravissement des femmes, tableau caustique de lafascination exercée par un gourou séducteur —, Corinne Hoex persiste dans sa minutieuse noirceur sans jamais se départir d'un humour dévastateur. Guerrière aussi rusée que rieuse, elle n'emprunte jamais, s'agissant de la condition de la femme, les chemins du pathos. Raison pour laquelle, titulaire de nombreux prix, elle est aimée des lectrices et lecteurs qui, fidèlement, la suivent. Elle a publié chez différents éditeurs de nombreux et brefs recueils — souvent accompagnés de travaux d'artistes accordés à son univers — qui la distinguent comme poète de haut niveau. Dans l’impressionnant Cendres qui fait état du deuil du père, comme dans L’autre côté de l’ombre, tissé de nuit et de silence, ou le poignant et discret Été de la rainette (pour n’en citer que quelques-uns), son art, d’un laconisme extrême, rend compte, avec courage, de sujets éminemment intimes. D’autres textes, tels l’inclassable Décollations ou le coquin Valets de nuit, témoignent d’une belle fantaisie et d’une secrète érudition. Corinne Hoex répond par ailleurs volontiers à la commande, fournissant pour des ouvrages collectifs des textes qui vibrent de détails espiègles ou poignants. Si elle n’est jamais meilleure que lorsqu'elle s'adonne, avec délectation, à la férocité, ses écrits témoignent d’une singulière empathie. En somme, aussi gaie qu’acérée, elle traite tous ses sujets avec le talent d’une fine observatrice qui ne se départit pas un instant de sa lucidité.

NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

Existe-t-elle vraiment cette ville d’Uzès ? Sans doute est-ce une destination prisée pour les amoureux du Sud de la France mais pour d’autres, le nom même de cette commune résonne comme un leurre, une hypothèse. Pour Corinne Hoex, la ville n’a pas de consistance même si paradoxalement elle n’en finit pas de bruire, de renvoyer l’écho d’une déception. Le titre de son dernier recueil en témoigne, Uzès ou nulle part. Une ville comme gommée de la carte, une ville-fantôme.Il disait Uzès,Un jour à Uzès.Le nom d’une villeOffert en otage.Il disait UzèsComme il disait rienUn leurre. Une chimère.Un divin mirage.Quel mirage ? Celui sans doute d’une promesse…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:ville - "Uzès ou nulle part"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9176 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

À l’abri de l’abîme

Que l’aventure poétique ne fasse qu’un avec un enjeu vital, une urgence existentielle,…

La ville endormie

Thibaut Creppe n’est pas un inconnu au sein du petit monde de la littérature belge. Né en…

Traversées

À travers la cinquantaine de poèmes rassemblés dans cette anthologie, Marcel Thiry nous emmène dans ses voyages imaginaires,…