Trop de choses à se dire


RÉSUMÉ

Des gens comme on en croise tous les jours.Des maisons devant lesquelles on passe.Que savons-nous des autres?Ceux-ci voient leurs projets de vie incompris ou malmenés.Faire de son mieux ne suffit pas toujours… dit l’un d’eux.Et puis ils découvrent que parfois, au coeur d’un regret, s’ouvrent de nouvelles pistes. Et que leur revient le gout du voyage.Huit rencontres.Huit nouvelles. Qui nous parlent de nous.

  lire la suite sur  Service du Livre Luxembourgeois

À PROPOS DE L'AUTEUR
Marie France Versailles
Auteur de Trop de choses à se dire
Naissance à Saint Jean d'Angély, en Charente-Maritime le 25 juillet 1940. Une enfance de ville, à Bruxelles. Ce sont les mots qui m'offrent, très tôt, et la poésie et l'espace qui manquent aux murs de la rue. Plaisir de la lecture. Les mots pour ce qu'ils disent et pour deviner ce qu'ils cachent. Lire et écouter : des mots au langage, ce qu'il dit et ce qu'il tait. Une licence en psychologie (1962, UCL) pour tenter de comprendre... Et puis, très vite, la mise en chantier d'une famille nombreuse. Et les tiraillements entre ce bonheur viscéral de voir grandir ses enfants et le besoin-désir d'un engagement professionnel personnel. Quelques années dans un centre de santé mentale dans un quartier défavorisé et la rencontre de la souffrance intérieure si difficile à endiguer. Alors, inévitablement surgit l'envie de la prévenir, si possible... Un seul outil : le langage toujours, les mots à écrire cette fois. Pendant quinze ans, l'extraordinaire aventure d'une équipe pluridisciplinaire qui crée "Le Journal de votre enfant" pour accompagner de mois en mois les nouveaux parents depuis l'annonce de l'enfant jusqu'à son troisième anniversaire. Quinze ans de travail comme journaliste et psychologue, l'un dans l'autre et l'autre dans l'un. L'écriture maîtrisée, la forme au service du fond. Et puis, l'âge venu de retrouver du temps à soi, l'enracinement à Roy, dans un village ardennais, et la douceur d'être grand-mère. La famille nombreuse s'élargit. Les mots encore, comme passion cette fois, et la découverte de l'écriture de fiction, sa liberté et ses exigences. En atelier d'abord (avec Francis Hardy). Une aubaine aujourd'hui : la richesse de partager et de confronter ce travail solitaire avec les membres de la "Table d'écriture littéraire" de Marche-en-Famenne. Et ce bonheur d'aboutir... De découvrir, je m'en doutais, qu'il n'y a pas d'âge pour commencer... Responsable pour le Ligueur, pendant 12 ans de la rédaction du mensuel "Le Journal de votre enfant" et de publications à thème : les "Dossiers du Journal de votre enfant" (La peur, L'autorité, La mort, L'amour, La jalousie, etc.).


NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

Après un premier recueil de nouvelles chez Quadrature en 2010 (À l’ombre de la fête) et un roman chez Luce Wilquin en 2012 (Sur la pointe des mots), Marie France Versailles revient, chez Quadrature, avec Trop de choses à se dire – où l’on retrouve cette conscience et certitude, depuis toujours chez l’autrice, que cela ait été dans sa profession de psychologue et journaliste ou dans son travail d’écriture, que les mots, quelle que soit leur fragilité, sont nos outils essentiels pour comprendre et soigner, pour transmettre et consoler, tisser les liens de la vie et aimer.Huit nouvelles qui ont pour caractéristique des rencontres plus ou moins manquées mais d’être reliées aussi entre elles par l’un ou l’autre…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Trop de choses à se dire"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 10367 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Contes carnivores

Quatorze récits dans lesquels le fantastique se mêle au drolatique et à l'onirique. D'étranges…

Sous le signe du C.H.A.T.

José Moinaut présente une série de petites histoires dont les chats sont les héros. Des animaux plus humains que les hommes donnent de belles leçons de morale et de solidarité…