Théâtre


RÉSUMÉ

« J’écris des tranches de vie, des pièces policières, des vaudevilles, des one-man-shows, ce que je préfère nommer – restons français – des comédies solo, toutes formes réputées désuètes, carrément ringardes et que je revendique avec une insolence qui indigne les beaux esprits qui me prennent pour un tire-au-flanc, un traître à la cause. Or, il n’y a aucune agressivité dans ma stratégie; elle est tout simplement régie par le plaisir, ou par un certain goût du camouflage.

Mes pièces sont moins naïves qu’elles ne le paraissent, plus savantes qu’elles ne se donnent. J’aime tendre au spectateur attentif, au lecteur réellement pénétrant, des perches qui lui sont réservées, des images dans le tapis, des “ bêtes dans la jungle”… »

 





NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

Une œuvre ne se laisse pas réduire à l’effet immédiat qu’elle a produit lors de sa première apparition : ni dans l’espace sociologique, ni dans la mémoire de ceux qui l’ont côtoyée. Il faut y ajouter la lumière qui naît d’une entreprise créatrice quand elle échappe aux circonstances originelles et qu’elle entre dans la durée. S’agissant de Jacques De Decker, se souvenir de son talent de chroniqueur, de romancier, de débatteur – et d’incomparable ami pour ceux qui ont pu jouir de sa fréquentation régulière – ne suffit pas. On risque de manquer le cœur du personnage, le centre de sa pensée, et de rester aveugle à l’essentiel.L’illusion rétrospective, par laquelle les auteurs du passé apparaissent dans une…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:théâtre auteur création - "Théâtre"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9212 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Fourmi(s)

Après Étienne A ,   Sisyphes , Florian Pâque poursuit son travail de dramaturge et d’homme de théâtre (mise…

Conversation en Wallonie / Un Faust

Conversation en Wallonie, regard neuf et sensible sur la condition…

J’habite un pays fantôme

Créée au Centre culturel de Dison l’automne dernier, la pièce J’habite…