Rumeur


RÉSUMÉ

Marcus Zingerman a fait fortune en développant une alternative au pétrole: la trouvaille dont tout le monde rêve. Hélas, les cultures produisant en Chine ce biocarburant révolutionnaire semblent responsables d’une épidémie mortelle. Bien qu’il clame son innocence, Zingerman est condamné à perpétuité. En prison, il reçoit la visite d’une célèbre journaliste d’investigation en quête de gloire personnelle. Ils vont se livrer à une fascinante partie d’échecs, truffée de mensonges, de confessions et de manipulations. A l’époque des buzz, hoax et fake news en tous genres sur les réseaux sociaux et dans les médias, ce thriller à l’humour féroce dépeint le mécanisme pervers de la rumeur et de son pouvoir destructeur.


À PROPOS DE L'AUTEUR
Thierry Janssen
Auteur de Rumeur

Né en 1972, Thierry Janssen sort de l'IAD-Théâtre en 1995. En tant que comédien, il a joué dans de nombreuses pièces pour différents théâtres bruxellois, au Théâtre de Poche, au Rideau, au théâtre Royal du Parc, au Théâtre Le Public… Il assiste également des metteurs en scène comme Thierry Debroux, Cyril Bacqué et Derek Goldby. Il a signé lui-même quatre mises en scène, notamment Merlin le fou et le jour où je me suis rencontré...dont il est l'auteur. Il a également coécrit plusieurs scénarios et a participé pendant 5 ans à un projet de série télévisée de science-fiction produite par les Humanoïdes Associés.

Sa première pièce, Le Roi Bouffon, ainsi qu'Aurore dans la toile ont été finalistes du concours de l'Union des Artistes en 1998.

En 2005, il coécrit avec Olivier Rosman Taches sombres, monologue publié dans Enfin seul 3 aux éditions Lansman.

Folles funérailles! est publié aux éditions Lansman. La pièce a été montée en Belgique et en France.

Sa courte pièce Mélankolie est éditée chez Lansman dans  La scène aux ados- Tome 6.

 Facteur humain a remporté le Prix des metteurs en scène étrangers 2006 du CEDWB.

La pièce a été montée à Bruxelles et à Paris.



NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

Lisa Morin, journaliste vedette de l’émission « 24h/1 vérité », se rend en prison pour interviewer Marcus Zingerman, un puissant homme d’affaires qui a développé une alternative au pétrole : le SYNIO. Ce biocarburant est produit à base de bactéries génétiquement modifiées qui auraient déclenché une épidémie dans la région du Sichuan, en Chine. Jugé coupable par la Cour Pénale Internationale pour génocide écologique, Marcus Zingerman a été condamné à perpétuité. Lisa Morin cherche la vérité car de nouvelles rumeurs ont fait leur apparition. A-t-il des choses à révéler ? Est-il coupable ou est-il une victime des puissances pétrolières, son SYNIO leur faisant bien trop d’ombre ?Lisa et son caméraman, Sébastian, doivent…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:pièce - "Rumeur"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9212 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

L’enfant sauvage

Comme tous les vendredis, un homme traverse la place du Jeu de balle avec ses collègues pour…

Ce que baleine veut

Quelque chose ne tourne pas rond chez les Perlimpin. Capucine, la narratrice, a remarqué un changement de comportement chez son petit frère Philibert. Ce dernier n’agit pas comme d’habitude. Du genre à râloter facilement et à houspiller sa sœur, il devient taciturne et accepte tout ce qu’elle lui demande. Il s’isole dans sa chambre, parle tout bas et passe des heures devant son ordinateur. Ses parents, Alida et Edmond, ne remarquent pas tout de suite ses sautes d’humeur et ses actes inhabituels. Capucine par contre le surprend à nettoyer de fond en comble la maison, traverser à toute vitesse un carrefour dangereux ou insulter violemment ses parents. Le tout avec photos ou vidéos à l’appui. La nuit, Philibert dort peu et écoute les chants d’une baleine qui agonise. Capucine a peur que son frère devienne fou. Il n’est plus lui-même. Les trucs tordus s’enchainent jusqu’à un acte final qui pourrait bien lui être fatal. Qu’a-t-il bien pu se passer pour que Philibert agisse de cette manière ? À plusieurs reprises dans la pièce, Philibert écoute des chants et lamentations de baleines. Cette image de la baleine renvoie au Blue Whale Challenge – littéralement « Défi de la Baleine Bleue » – dont parle Stanislas Cotton en avertissement de la pièce. Ce jeu dangereux, apparu en 2015 en Russie, est soupçonné d’être à l’origine de nombreux accidents et suicides, notamment chez les adolescent·es. Dans ce jeu, le ou la participant·e doit réaliser chaque jour un défi, pendant cinquante jours, le dernier étant son propre suicide.Avec le style qui lui est propre – poétique et proche du conte –, Stanislas Cotton s’attaque, comme souvent, à un sujet de société. Il met à jour nos travers, notamment ici les risques de la toile. « Internet, ce marécage où il faut craindre de s’enfoncer » , nous prévient-il en exergue du texte. La pièce Ce que baleine veut est publiée aux Éditions Lansman, comme de nombreux textes de Stanislas Cotton depuis 2001.  Émilie Gäbele Mais qu'arrive-t-il donc à Philibert ? Quelque chose ne tourne plus tout à fait rond. Il est la plupart du temps ailleurs, disparaît longuement dans sa chambre, ou encore – et c'est bien là le plus étrange, voire le plus inquiétant – adopte des comportements complètement inhabituels : tantôt agressif et grossier vis-à-vis de ses parents, tantôt serviable à l'excès au point de récurer la maison jusque dans les moindres recoins... En dehors du fait que Philibert est un enfant turbulent détestant les épinards, ses parents ne remarquent rien, ou presque. Seule sa grande sœur, Capucine, s'aperçoit de la déconcertante métamorphose et s'en alarme. Elle décide de prendre plus de temps à l'observer et à tenter de comprendre ce qui peut motiver ses comportements incohérents. C'est d'ailleurs elle qui nous raconte ce curieux et tragique épisode dont la famille ne sortira pas indemne.…

La solitude du mammouth

Bérénice s’est fait avoir comme un bleu. Alors qu’elle pensait couler…