Roméo et Juliette






NOS EXPERTS EN PARLENT...
ricochet

Un grand éléphant du nom de Roméo ne sait comment vaincre sa timidité.
Une petit souris saura régler son problème.


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Roméo et Juliette"
stdClass Object ( [audiences] => Array ( [0] => 16281 ) [domains] => Array ( [0] => 16306 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Et si les dinosaures existaient encore !

Zoé et Léo se réjouissent‚ toute la famille va au musée voir les dinosaures. Les dinosaures‚ ça n’existe plus‚ ils ont disparu depuis très très longtemps. Et pourtant‚ toute la famille se met à rêver… Et si les dinosaures existaient encore ! Une succession de situations comiques‚ et une invitation à faire entrer la fantaisie et l'imagination dans la vie ! Un plus : retrouve sur chaque page les personnages et découvre leurs histoires dans l’histoire.Zoé et Léo se rendent aujourd’hui, accompagnés de leurs parents, au musée d’histoire naturelle. Médusés devant un squelette de dinosaure, les deux enfants se mettent soudain à rêver : « Et si les dinosaures existaient encore ? » Léo adorerait amener son dinosaure de compagnie à l’école pour le montrer à ses amis. Sa grande sœur jouerait avec lui à la poupée et l’affublerait de toutes sortes de vêtements ! La mère des deux enfants se servirait, quant à elle, du cou du dinosaure pour suspendre un hamac et leur père embaucherait l’animal comme jardinier… A feuilleter les double-pages de cet album à la fois tendre et drôle, à l’instar des membres de cette famille l’on se prend à rêver et à imaginer ce qu’on ferait avec un dinosaure à nos côtés. La fin du livre laisse donc la parole aux jeunes lecteurs et offre une infinité de possibles. Un album à partager en famille et entre amis ! Hélène Dargagnon…

Comment on fait les bébés ours

aNNe HERBAUTS , Comment on fait les bébés ours , Esperluète, 2021, 2 x 32 p., 18 € , ISBN : 9782359841398En 2018, les éditions Esperluète publiaient Les koalas ne lisent…

Un lion à la maison

Recevoir un lion comme cadeau d’anniversaire, ce n’est pas chose…