Remettre en question nos privilèges. Entretien avec Sidi Larbi Cherkaoui


Quand on est fils d’immigrés en Belgique (avec des parents musulmans et catholiques), comment s’en tire-t-on?, demande d’abord Christian Jade. Sidi Larbi Cherkaoui : Quand on est enfant d’immigrés, on ne peut pas se retourner sur les richesses de nos parents. Parce que ces richesses-là sont dans le pays d’origine. Même s’il est difficile pour un jeune Flamand de trouver du travail, il a un contexte familial beaucoup plus stable pour être rassuré et se faire aider. Pour ceux qui n’ont pas ces ressources-là dans leurs familles, c’est tout ou rien. Soit on a de la chance, soit on travaille dur, et ça paie. Et à un moment donné, on arrive quelque part. Soit on n’a pas de chance et on n’a nulle part où se réfugier. C. J. : Votre cas ne devait pas être facile puisque vous aviez un père musulman et une mère chrétienne flamande. En outre, vous n’aviez pas fait de grandes études. Votre chance vous a été offerte par un concours télévisé qui a attiré…



FIRST:xfirstword - "Remettre en question nos privilèges. Entretien avec Sidi Larbi Cherkaoui"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 10141 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Camera-etc, atelier d'animation

Cinergie poursuit sa tournée des ateliers de la Fédération…

Variation Rimbaud

Au Jaseur Boréal Dans l'affection et le bruit neufs disais-tu et tes mots n'ont cessé de m'accompagner entre…

Patrimoine : Norge le proférateur

Dans les années 1970-1980, une opinion est fort répandue…