Petit éloge de la Belgique


RÉSUMÉ

« Éloge, élégie ? À peine ai-je posé les yeux sur ma Belgique et sur la mer et l’enfance, qu’une mélancolie intempestive se lève, comme une vapeur ou une brume. Peut-être incommode, en début de livre. Et pourtant. Et pourtant, tout Belge sait que les choses commencent par du brouillard ; tout matin, par cette humidité opaque que les yeux ou les phares des autos doivent vaincre. Marie Gevers parle de “la source du gris”, qui est à la fin “une grande joie”. Le brouillard est un chemin, lui aussi. Un passage. Nous verrons où lui et la mélancolie nous mènent, vers quel jour, vers quelle lumière. »

Ce petit éloge, dense et poétique, transporte le lecteur au cœur de la Belgique.


À PROPOS DE L'AUTEUR
Grégoire Polet
Auteur de Petit éloge de la Belgique
Grégoire Polet est un écrivain et traducteur belge né à Uccle le 15 avril 1978.  Il est Docteur en Lettres de l'Université catholique de Louvain, spécialisé en littérature espagnole. Il est l’auteur de plusieurs romans parus aux éditions Gallimard. « Madrid ne dort pas » (2005) a reçu le prix Jean Muno, tandis qu’ « Excusez les fautes du copiste » a reçu le Prix Victor Rossel des jeunes en 2006 et le prix Spécial Ecrivain de la Fondation Jean-Luc Lagardère. « Leurs vies éclatantes » (2007) a reçu le prix Indications du jeune critique 2008,  le Prix Fénéon 2007 et le Prix Grand-Chosier 2007. Ce roman a par ailleurs été retenu dans la première sélection du Prix Goncourt 2007. « Chucho » en 2009 a reçu le prix Sander Pierron de l'Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique. Il collabore également à la revue Décapage.


NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

Grégoire Polet consacre à la Belgique deux ouvrages parus simultanément : le premier à l’enseigne de Gallimard, le second dans la collection « Belgiquese.Dans Petit éloge de la Belgique, l’éloignement du pays natal pendant plusieurs années a sans doute éclairé d’une lumière nostalgique certains textes. Les épisodes de l’enfance à la Mer du Nord nous valent des pages à la poésie subtile, d’une grâce semblable aux aquarelles de Rik Wouters. Polet y écrit les rêveries d’enfant avec « des mots-voiliers sur l’horizon de la mer ».La diversité des tons du recueil en fait un kaléidoscope scintillant où s’entrelacent l’ironie douce-amère, l’espièglerie et la  tendresse souriantes de l’auteur…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Petit éloge de la Belgique"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 10367 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Contes carnivores

Quatorze récits dans lesquels le fantastique se mêle au drolatique et à l'onirique. D'étranges…

La Pologne & autres récits de l'est

Quoi de commun entre des guerres cosmicomiques…