On n’est pas sérieux quand on a 117 ans


RÉSUMÉ

« Comme le disait déjà Arthuro Sclérose dans son célèbre poème ardennais, Les Tilleuls verts de la tisane : on n’est pas sérieux quand on a 117 ans ! On sent en effet remonter en soi l’enfant idiot qu’on a été autrefois : on marche de traviole pour ne pas dire de guingois : on finit par appeler son corps mon cher amas : on parle tantôt comme Pierre de Courbature, tantôt comme Eschyle Zavatta ! Pire : on hésite entre mourir en Italie ou mouiller à Bruxelles. Bref, on commence sérieusement…

  lire la suite sur  Bela

À PROPOS DE L'AUTEUR
Jean-Pierre Verheggen
Auteur de On n’est pas sérieux quand on a 117 ans

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "On n’est pas sérieux quand on a 117 ans"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => )

Ceci pourrait également vous intéresser...

On parlera dans le vide

(*)qu'importent nos motsils roulent pêle-mêledans le grondement des lamesvenues…

L'Ardenne de Maringer

Omer Marchal ne se lassait jamais de raconter l'Ardenne. La rencontre de sa plume avec le pinceau…

Charlemagne et les 4 Fils Aymon

Alard, Renaud, Guichard et Richardet, tous les quatre fils du duc Aymon, se sont révoltés contre Charlemagne. Pendant plusieurs années, une traque opérée par les guerriers du roi mène les fils Aymon de l'Ardenne à la Gascogne où sièges et embuscades, fuites et poursuites, se succèdent à un rythme palpitant. Finalement, las de ces combats, les quatre frères se réconcilient avec Charlemagne. Mais n'allez pas croire qu'ils ont tenu tête au roi uniquement grâce à leur vaillance. Leur cousin, Maugis l'enchanteur, Bayard, un cheval-fée capable d'accomplir des sauts prodigieux, et Flamberge, une épée magique, leur seront de précieux auxiliaires.Une des plus belles épopées de France, digne des meilleurs romans arthuriens, racontée par Jean-Luc Duvivier de Fortemps, écrivain de la forêt d'Ardenne, et magnifiquement illustrée par le photographe paysagiste Benjamin Stassen.…