Née à 32 ans


RÉSUMÉ

Gaëlle est une fille.
Une fille comme les autres, une amie. Pourtant, personne ne la croit lorsqu’elle le dit.
Pour se plier aux conventions de genre, celle-ci essaye d’être ce que tout le monde voulait qu’elle soit : un garçon.
Et puis, à trente-deux ans, Gaëlle dit non et décide de pratiquer un test génétique qui l’autorisera à subir l’opération qui lui donnera l’apparence de ce qu’elle est vraiment à l’intérieur.

«Née à trente-deux ans», c’est son histoire. Une histoire, pas comme les autres, peu courante et encore marginalisée à l’époque. Un grain de sable dans la machine bien huilée de la «normalité» parce que la différence fait peur. Mais qu’est-ce que la normalité ?

«Née à trente-deux ans», c’est l’histoire vraie de Gaëlle, avec sa tendresse, sa violence, son humour et ses larmes, le tout planté entre réalité sociale et réalité humaine.


À PROPOS DE L'AUTEUR
Brigitte Guilbau
Auteur de Née à 32 ans
Petite fille née à Namur d'un père d'origine bretonne et d'une maman ardennaise, j'ai montré rapidement un caractère bien trempé. Enfant, je voulais devenir chef Apache ou pacifiste qui danse avec les loups. A l'adolescence, je voulais partir avec l'équipe du Commandant Cousteau. Trente années après St Germain des Prés, je revendiquais l'existentialisme. J'ai fait carrière dans l'enseignement en philosophie. Active et enthousiaste, tous mes objectifs pédagogiques tendaient vers l'éducation citoyenne et l'humanisme. C'est ainsi qu'en 1995, j'ai fondé l'Association Solidarité Démocratie a.s.b.l. qui est toujours active. Plusieurs prix ont récompensé cet engagement. C'est tout naturellement que mes travaux d'écriture ont suivi le même chemin de la réflexion humaniste avec dénominateur commun la condition de l'Homme, le sens qu'il tente de donner à sa vie et ses choix dans notre société contemporaine. A la recherche du sens perdu où réfléchir c'est déjà désobéir, je suis également chroniqueuse radio pour une émission dont je suis l'initiatrice et l'auteure: les agitateurs de neurones. Tous mes romans abordent une situation qui pourrait nous arriver à chacun et pour laquelle nous devrions faire des choix. C'est ainsi que nous sommes emportés par une plume drôle, acerbe, tendre, violente et pourtant pudique, même quand elle aborde l'insoutenable (ce n'est pas moi qui le dis ;) ) Jamais moralisatrices ni mannichéennes, ces histoires fictionnelles sur base d'éléments réels nous poussent à réfléchir au sens de nos choix en affichant des attitudes résolument anti-tartuffe. L'auteure ne dit-elle pas elle-même que défendre la vie, c'est l'aimer. N'hésitez à franchir le pas et ouvrir un de ces petits bijoux...sauf bien évidemment si vous êtes bourrés de certitudes.  

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Née à 32 ans"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9159 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Le circuit des Ardennes - 2002

Épuisé"A cinq heures moins cinq, Pierre de Crawhez se range devant le contrôle.…

Treize pratiques culturelles, trajectoires sociales et constructions identitaires

En quoi les pratiques culturelles peuvent-elles influencer des trajets de vie? Comment contribuent-elles à l'épanouissement individuel et collectif des individus? Quels nouveaux horizons leur ouvrent-elles? A partir de 13 témoignages de comédiens, musiciens, performeurs, danseuse, organisateur d'événements, photographe, animatrice, slameur, ..., issus de milieux très différents, les auteurs envisagent les relations existant entre pratiques culturelles, constructions identitaires et trajectoires sociales. Partant de ces portraits, deux chercheurs, Jacinthe Mazzocchetti (anthropologue) et Abraham Franssen (sociologue) analysent les différentes manières dont ces témoins se positionnent par rapport à leur univers d'origine et se sont bâti, au gré des rencontres et des pratiques, une identité propre et un trajet de vie librement choisi.L'analyse se poursuit sur les enjeux des politiques culturelles et de jeunesse. Elle aborde les rapports entretenus entre démocratie et culture à travers trois interprétations de cette dernière : "temple des grandes oeuvres", expression symbolique de notre rapport au monde ou champ de production? Cette recherche qualitative a été menée par le Service de la Jeunesse et des professionnels…