Mémoires d’un cendrier sale


RÉSUMÉ

Je chante pour me bercer
de ce que je sais n’être qu’illusion

Je chante pour que le pain de ma mère soit chaud
Car du bon pain chaud est le moins qui puisse
consoler son corps malade

Je chante pour que ce levain, au soir
de sa vie, lui soit bénéfique

Je chante pour que la farine de ses os
nourrisse les braves bêtes
Qui aident l’homme à soutirer de la terre
les fruits de sa subsistance

Je chante pour que le soleil de
cet été soit plus clément
Qu’une gifle brûlante et meurtrière
sur nos consciences


À PROPOS DE L'AUTEUR
Kenan Görgün
Auteur de Mémoires d’un cendrier sale
Kenan Görgün est un romancier et essayiste belge à la carrière très prolifique. Né en 1977 à Gand de parents originaires d’Anatolie, il grandit à Bruxelles où il suit sa scolarité dans une école francophone. Scénariste et réalisateur, parolier, journaliste, il entre en littérature en 2005 avec un premier recueil de nouvelles (L’Enfer est à nous, Quadrature, Prix Franz de Wever) et un premier recueil de poésie (Mémoires d’un cendrier sale, MaelstrÖm). On lui doit une importante production romanesque : Fosse commune (Fayard, finaliste du Prix Rossel 2007), Patriot Act (Editions First, 2009), Delia on my mind (MaelstrÖm, 2015, Prix Marcel Thiry) et Le Second Disciple (Les Arènes), paru en 2019. Lauréat d'une Bourse de la Fédération Wallonie-Bruxelles - Congé semi-sabbatique, 2022

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Mémoires d’un cendrier sale"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9176 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

La corne de brume

Ce receuil apparaît comme une sorte de testament poétique. Un espoir l'emporte sur…

Poèmes choisis

Portrait par Carl Norac Préface par Liliane Wouters À propos du livre Dès les premiers…