Marche dans la nuit


RÉSUMÉ

Albane Gellé semble nous adresser une longue lettre – ou est-ce un chant ? une litanie ? cette liste de propositions – comme autant d’invitations à accueillir le vivant.

L’eau, la montagne, le vent, le bruissement des feuilles… évoquent des sensations puissantes. Humains et animaux sont convoqués. Et grâce à eux, elle nous rappelle que nous sommes du même monde et que la nature nous habite plus profond qu’il n’y paraît.

Le lecteur entre dans le paysage, tout entier, par les dessins et peintures d’Anne Leloup. Encres et crayons donnent une profondeur au minéral et au végétal. Parfois, ils se font plus abstraits, restant dans l’affleurement des émotions, pour s’approcher de l’infiniment petit ou retenir les sensations des mains plongées dans la terre mouillée…

Ces paysages se peuplent de figures hybrides qui nous tendent la main. L’homme-cheval, la femme-oiseau, les hommes-poissons… nous rappellent ce que la mythologie sait depuis longtemps : que les mondes sont perméables et que nous pouvons les traverser.


COUPS DE CŒUR ET SÉLECTIONS

À PROPOS DE L'AUTEUR
Anne Leloup
Illustrateur de Marche dans la nuit

Anne Leloup est née en 1968. Elle se partage entre un travail personnel de peintre et de graveur-lithographe et un travail d’éditeur au travers des éditions Esperluète. Elle collabore également à des éditions d’artistes et reçoit en 1995 le Prix de la Gravure pour ses lithographies. Ses peintures et lithographies sont régulièrement exposées tant en Belgique qu’à l’étranger.


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Marche dans la nuit"
stdClass Object ( [audiences] => Array ( [0] => 9536 ) [domains] => Array ( [0] => 17234 ) )