Mamie, ça suffit !


RÉSUMÉ

Ses parents de sortie, un gamin redoute l’arrivée de sa grand-mère avec qui il va passer une soirée hors du commun. Car cette mamie tricoteuse a plus d’un tour dans son sac. Toute sa mémoire et toutes ses dents. Elle se goinfre de bonbons, joue à des jeux vidéo, prend sa soupe pour un ouragan, le four pour un feu de camp. Plutôt que d’écouter son petit-fils qui lui lance « Mamie, ça suffit ! », elle fait pire. Et la voilà qu’elle prend le lit pour un trampoline, le lustre pour une balançoire et la baignoire pour une piscine… Cette mamie est vraiment infernale…

Notre duo belge casse vraiment habilement et avec une bonne touche d’humour l’image de la mamie gâteau avec cette sacrée bonne femme pleine d’énergie pour faire des bêtises et un gamin qui la rappelle à l’ordre. Malgré les difficultés rencontrées par ce petit bonhomme, il en arrive à souhaiter : « Vivement la prochaine fois ».

Un premier album réussi pour Marie Colot. Texte et illustrations signées Françoise Rogier se complètent à merveille. Des illustrations sur lesquelles il importe de s’attarder car l’illustratrice y a glissé des clins d’œil faisant penser à une sorcière. Même la soupe est à la citrouille  et comporte yeux et bouche. A découvrir sans hésiter, dès 4 ans.




PRIX
  •   Prix Bernard Versele (catégorie une chouette – dès trois ans), 2022

À PROPOS DES AUTRICES
Françoise Rogier
Illustratrice de Mamie, ça suffit !
Née en 1966 et vivant à Bruxelles, Françoise Rogier a suivi des études de communication graphique à l’ENSAV de La Cambre. Active plus de quinze ans dans le graphisme et le packaging, elle s’oriente en 2010 vers sa première passion : l’illustration jeunesse et suit les cours de Kitty Crowther, de Dominique Maes et de Catherine Pineur. Lauréat du concours de la revue Hors cadres, son premier album est publié en octobre 2012. Depuis sa rencontre avec les éditions À pas de Loups, elle continue à écrire et illustrer des albums avec un appétit féroce. Les techniques sont multiples : « De manière générale, je travaille sur papier : crayons, monotypes, cartes à gratter que je réajuste par la suite à l’ordinateur. Cela me permet une liberté de travail sur l’image ainsi que sur la mise en page. » pour C’est pour mieux te manger ! pour C’est pour mieux te manger !


NOS EXPERTS EN PARLENT...
ricochet

Les parents du narrateur sortent pour une soirée… Attention, Mamie sorcière arrive !… et c’est une tornade, comme le signifie la couverture où la grand-mère danse avec son ombre et se déchaîne comme une sioux avec un rouleau de papier toilette ! Le ton est donné, Mamie est sidérante et c’est ce sentiment mitigé qui inaugure le récit. Croquée par le crayon coquin de Françoise…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Mamie, ça suffit !"
stdClass Object ( [audiences] => Array ( [0] => 16281 ) [domains] => Array ( [0] => 9534 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Et si les dinosaures existaient encore !

Zoé et Léo se réjouissent‚ toute la famille va au musée voir les dinosaures. Les dinosaures‚ ça n’existe plus‚ ils ont disparu depuis très très longtemps. Et pourtant‚ toute la famille se met à rêver… Et si les dinosaures existaient encore ! Une succession de situations comiques‚ et une invitation à faire entrer la fantaisie et l'imagination dans la vie ! Un plus : retrouve sur chaque page les personnages et découvre leurs histoires dans l’histoire.Zoé et Léo se rendent aujourd’hui, accompagnés de leurs parents, au musée d’histoire naturelle. Médusés devant un squelette de dinosaure, les deux enfants se mettent soudain à rêver : « Et si les dinosaures existaient encore ? » Léo adorerait amener son dinosaure de compagnie à l’école pour le montrer à ses amis. Sa grande sœur jouerait avec lui à la poupée et l’affublerait de toutes sortes de vêtements ! La mère des deux enfants se servirait, quant à elle, du cou du dinosaure pour suspendre un hamac et leur père embaucherait l’animal comme jardinier… A feuilleter les double-pages de cet album à la fois tendre et drôle, à l’instar des membres de cette famille l’on se prend à rêver et à imaginer ce qu’on ferait avec un dinosaure à nos côtés. La fin du livre laisse donc la parole aux jeunes lecteurs et offre une infinité de possibles. Un album à partager en famille et entre amis ! Hélène Dargagnon…

Le chaton qui avait peur de tout

Fortunio le chaton est bien malheureux. Contrairement à son frère Charly, il n’ose pas sauter du toit ni escalader les poteaux... Il a peur de tout. Mais la chouette Minerva, le plus sage des animaux de la forêt, va lui poser les questions qui aident à réfléchir et à prendre confiance en soi pour dépasser…

Ernest et Célestine au cirque

Le cirque est arrivé sur la place. Célestine veut…