Mahmoud ou La montée des eaux


RÉSUMÉ

Syrie.

Un vieil homme rame à bord d’une barque, seul au milieu d’une immense étendue d’eau. En dessous de lui, sa maison d’enfance, engloutie par le lac el-Assad, né de la construction du barrage de Tabqa, en 1973.

Fermant les yeux sur la guerre qui gronde, muni d’un masque et d’un tuba, il plonge – et c’est sa vie entière qu’il revoit, ses enfants au temps où ils n’étaient pas encore partis se battre, Sarah, sa femme folle amoureuse de poésie, la prison, son premier amour, sa soif de liberté.



PRIX
  Prix Wepler, 2021  Prix Marguerite Duras, 2021

À PROPOS DE L'AUTEUR
Antoine Wauters
Auteur de Mahmoud ou La montée des eaux
Antoine Wauters a étudié la philosophie à l'Université Libre de Bruxelles. Il publie ses premiers livres en 2008, trois recueils de poésie. L'un d'eux, Debout sur la langue, reçoit le Prix Emile Polak de l'Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique. En 2012, son récit Césarine de nuit, chez Cheyne Éditeur, reçoit le Prix Marcel Thiry et le Prix de littérature française de la ville de Tournai, avant d'être lu dans divers festivals par la comédienne Isabelle Nanty. Nos mères, son premier roman, paraît chez Verdier en 2014. Rapidement remarqué, le livre reçoit le Prix Première de la RTBF, le Prix Révélation de la SGDL et est finaliste du Prix des cinq continents de la Francophonie, faisant d'Antoine Wauters "la révélation littéraire belge de ces dernières années", selon Mariane et le Focus Vif. Scénariste, il a cosigné "Préjudice" (2015), long métrage d'Antoine Cuypers qui réunit Nathalie Baye et le chanteur Arno. En septembre 2018, il marque la rentrée littéraire en publiant deux romans, d'un coup, aux éditions Verdier : Pense aux pierres sous tes pas, qui raconte un amour absolu entre un frère et sa sœur jumelle, et Moi, Marthe et les autres, qui narre les aventures d'un groupe de survivants dans un Paris dévasté par une catastrophe dont le nom n'est jamais donné. Les deux livres reçoivent un accueil enthousiaste, tant en France qu'en Belgique. Pense aux pierres sous tes pas est notamment finaliste du Prix Décembre et remporte le Prix du Deuxième roman 2018. En 2021 sort Mahmoud ou La montée des eaux, un roman doublement récompensé, à la fois par le Prix Wepler et le Prix Marguerite Duras. En 2022, Antoine Wauters reçoit le Prix Goncourt de la nouvelle pour son recueil Le musée des contradictions. Lauréat d’une bourse de la Fédération Wallonie-Bruxelles - Bourse semi-sabbatique 2021

NOS EXPERTS EN PARLENT...
Karoo

Seule la mémoire peut dompter le vertige. Elle l’enveloppe, elle l’enferme en elle, elle le limite dans le temps et dans l’espace… Elle nous permet de le contrôler, de choisir quand y plonger. Mais seulement, Mahmoud ou la montée des eaux nous montre qu’il faut y plonger pour parvenir à sur-vivre, à vivre au-delà, à être là. 

Ces fleurs-là ont été cueillies trop tôt. Leurs jours se sont envolés avec les oiseaux. Un peu de haine et le présent s’enfuit, et le passé tombe dans l’oubli… Mais qui sommes-nous sans mémoire ? Pour supporter de vivre, Mahmoud Elmachi plonge dans ses souvenirs. 


Le Carnet et les Instants

Antoine WAUTERS, Mahmoud ou la montée des eaux, Verdier, 2021, 142 p., 15,20 € / ePub : 10,99 €, ISBN : 978-2-37856-112-3De ce nouveau roman d’Antoine Wauters, écrit sous la forme tantôt douce, tantôt dure de vers libres, on souhaiterait ne rien dévoiler de trop, tant il faut se laisser emporter par l’élan des mots, le flux des phrases courtes, la répétition de certaines d’entre elles, la plongée lente que procure un texte bouleversant, qui trouve son origine dans la tragédie vécue par le peuple syrien depuis des décennies.Lors de son Voyage en Orient, Nerval avait pu écrire, sur le mode alors élégiaque d’un exotisme mythique cher au 19e siècle : « En Orient, chacun a son air favori, et le…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Mahmoud ou La montée des eaux"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9548 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Poisson d’avril

Louis et Augustin vont faire une blague à leurs parents. Ils vont inventer qu'ils sont partis au Canada…

Tout reste à voir

Publié au Cactus inébranlable, Tout reste à voir de Jean-Philippe…

L’apocalypse heureuse

Il aura fallu à Stéphane Lambert écrire ce livre et lui donner un…