Lire en confinement : des textes courts à découvrir sans modération



En cette période de confinement, d’aucuns redécouvrent les joies de la lecture. De leur côté, autrices, auteurs et maisons d’édition multiplient les initiatives et mettent à disposition des textes, parfois inédits. Petit tour du web littéraire belge francophone, à la recherche de textes brefs et accessibles gratuitement (et légalement…) en intégralité.

Écrits en confinement

À l’heure où fleurissent, dans les médias ou sur Facebook, des journaux de confinement souvent critiqués pour leur dimension égotiste,  d’autres écrivains ont décidé d’écrire et de partager, en ces temps d’isolement forcé, non la mise en récit de leur expérience personnelle, mais de courtes fictions.Les éditions Genèse mettent ainsi à disposition des nouvelles écrites par plusieurs de leurs auteurs. Frank Andriat, Alain Berenboom et Patricia Hespel se sont prêtés à l’exercice, avec respectivement Lorsque la vie déraille, Crime et châtiment et Heureuse infortune.Les éditions Murmure des soirs ont lancé sur leur page Facebook la rubrique « Un jour, un auteur » : chaque jour, l’un des auteurs maison (Bernard Antoine, Alexandre Millon, Marine Rouhart, Claire Deville…) publie un court texte inédit.

L’autrice Eva Kavian propose quant à elle sur son compte Facebook des « chroniques kavianesques », qui croquent avec beaucoup d’humour des tranches de la vie confinée.

Toujours disponibles

Plusieurs sites n’ont par ailleurs pas attendu le confinement pour proposer des textes à la lecture.Objectif plumes, le portail des littératures de la Fédération Wallonie-Bruxelles, propose en téléchargement une cinquantaine de plaquettes de la Fureur de lire (nouvelles, bande dessinée et littérature jeunesse)



FIRST:xfirstword - "Lire en confinement : des textes courts à découvrir sans modération"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Le paradis sur terre

La situation des réfugiés du Camp Sud n'est guère brillante. Forcés de fuir une Europe dévastée…