Lilly sous la mer


RÉSUMÉ

Le 12 septembre 1920, le premier appareil d’exploration capable de descendre à 2000 mètres de profondeur, plonge dans la mer des Bermudes. À son bord, les époux Bullitt, savants réputés, espèrent prouver l’existence de la vie animale dans les abysses. Leurs enfants, Théo et Lilly, font partie de l’expédition. Lilly Bullitt ne quitte pas le hublot. Que voit-elle donc que les autres ne voient pas ?


À PROPOS DE L'AUTEUR
Thomas Lavachery
Auteur de Lilly sous la mer

Né le 11 septembre 1966 à Bruxelles

Licence en Histoire de l’Art et Archéologie, ULB, Bruxelles

J’écris des romans d’aventures relevés avec une dose plus ou moins élevée de fantastique. J’ai suivi cette voie pour répondre aux envies de mon fils aîné, Jean. C’est en tous cas ce que je raconte partout, car en réalité je me fais d’abord plaisir à moi-même. En effet, je m’épanouis dans le surnaturel, qui agit sur mon cerveau comme un analeptique. J’ai commencé par la BD et, même si j’ai rapidement abandonné cette carrière, je n’ai jamais cessé de dessiner. J'ai, entre autres, publié plusieurs albums pour enfants dont le héros est un singe étrange, quelque peu inspiré du nasique Jojo de la jungle. Lauréat d'une Bourse de la Fédération Wallonie-Bruxelles - Aide à la création, 2014 Lauréat du Grand Prix Triennal de Littérature de Jeunesse, 2018

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Lilly sous la mer"
stdClass Object ( [audiences] => Array ( [0] => 16280 ) [domains] => Array ( [0] => 16306 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Tout le monde a peur

Presque dix ans après  Tout le monde fait caca , les deux acolytes remettent le couvert à partir d'une constatation tout aussi évidente. On retrouve même ici le fameux roi lion en cape rouge qui, sur son pot, faisait la couverture. Dans ce grand et solide cartonné, chaque page de droite répond à celle de gauche selon un schéma cocasse qui a fait ses preuves : A a peur de B mais B a peur de C. Parfois même A a peur de B et B a peur de A. Un exemple? Sur la couverture, la souris verte – qui déguste un cornet glacé – fait peur à l'éléphant à casquette. Mais, le temps de tourner la page, le rongeur au museau pointu abandonne son dessert sans demander son reste… par peur du chat gris. Ce même chat gris qui, à la vue du bain qui coule, va grimper au rideau! Quant à l'éléphant à casquette, on le retrouvera plus tard, semant l'inquiétude dans une colonie de fourmis… avant de faire grise mine à l'idée de se retrouver tout seul. Les "réactions en chaîne" sont menées tambour battant. Et la chute inattendue fera plaisir…

Une nuit à l’Atomium

L’intrigue de cet album se déroule dans un décor magnifique et universellement connu…

Amath et le Lwas

« Amath a sept ans et quelques chèvres ». Il a aussi une famille, un village aride dans lequel poussent très peu de plantes et son plus grand trésor est un beau livre d’images de plantes et de fleurs africaines. Il voyage et il rêve, de découvertes en surprises jusqu’au jour où il rencontre le Lwas, l’esprit des arbres et du monde végétal. Grâce à de modestes cadeaux, Amath reçoit en retour des graines et des bouquets qui poussent comme par miracle. « Il jardine l’Afrique, sarcle, racle et récolte ». Il est courageux et vaillant à l’ouvrage. Et si rêve et réalité s’étaient rejoints ? Le village d’Amath devient un havre de verdure et Amath s’épanouit dans sa terre natale. Certains duos produisent des œuvres magnifiques. En voici un parfait exemple. Maylis Daufresne propose une douce mélodie des phrases, dans laquelle chaque mot choisi est pesé, rythmé et agencé pour le plus grand bonheur de celui qui lit. Vient ensuite le plaisir des yeux nourri par les doubles pleines pages de Nathalie Paulhiac. L’ambiance africaine se traduit dans les champs chromatiques du jaune et du rouge. Toute une gamme de couleurs pour traduire différentes émotions. Rien n’est laissé au hasard. Tout est rempli, au sens propre et au sens figuré ! Textes et images inondent le lecteur, l’habitent et ne le laissent pas indifférent. Il est ainsi des albums au récit initiatique qui se consomment en plusieurs…