Liliane Wouters, la voix la plus vraie


Grand poète , traductrice fervente, anthologiste passionnée, dramaturge originale, Liliane Wouters incarne, dans chacun de ces domaines, la liberté créatrice. Elle nous a quittés aux derniers jours de février, mais sa voix, aux mille inflexions mais toujours vraie, nous accompagne. La poésie a toujours été, pour Liliane Wouters, l’essentiel. La poésie qui naît d’une faille, d’une fêlure (ainsi la définissait Jean de Boschère : « Et puis enfin à midi et à jeun / la pensée se fend et s’ouvre »), et atteint l’indicible, le sacré.
Au fil des saisons, elle a tracé, creusé un chemin unique, embrassant, dépassant les contraires pour aller toujours plus loin dans la profondeur, le dépouillement, la liberté.

Son premier recueil, La marche forcée (Georges Houyoux, 1954), par l’ampleur de son inspiration, sa fermeté, rares chez une jeune fille de vingt-quatre ans, lui valut une reconnaissance immédiate.
Dans son avant-propos, Roger Bodart saluait…

  lire la suite sur  REVUES.BE


FIRST:amour âme poésie mort poète livre nom poème auteur - "Liliane Wouters, la voix la plus vraie"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 10141 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Visages de Henri Michaux

La littérature?! Hé hé... Guerre sans merci contre des moulins à vent... Dans cet…

Patrimoine : Norge le proférateur

Dans les années 1970-1980, une opinion est fort répandue…