Li tèlèfone do curè. Le téléphone du curé


RÉSUMÉ
Dans ce dernier texte "majeur" composé en wallon de Tenneville, Rodolphe Dedoyard utilise ici un procédé qui rappelle celui adopté par le pape Jean-Paul Ier, écrivant aux saints du paradis. À défaut de pouvoir dialoguer directement avec le bon Dieu, l'abbé s'adresse lui aussi à ces saints, dont il connaît manifestement bien la vie. Mais Rodolphe Dedoyard et l'écriture, c'est deux ! Il téléphonera donc, à chaque fois qu'il se trouvera dans la dèche.Animé d'une foi à renverser…
  lire la suite sur  Service du Livre Luxembourgeois

À PROPOS DE L'AUTEUR
Rodolphe DEDOYARD
Auteur de Li tèlèfone do curè. Le téléphone du curé
Rodophe Dedoyard est né à Baconfoy (Tenneville) en 1913. Fils unique d'un commerçant en tissus, il a pu, lors des tournées qu'il effectuait en compagnie de son père, observer l'univers qui l'entourait. Il a passé toute sa jeunesse dans son village natal et n'a jamais cessé d'entretenir avec lui des contacts réguliers. Il a occupé diverses charges pastorales à Saint-Léger, Bande, Namur, Bastogne et Nadrin, où il est décédé en 1993.

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Li tèlèfone do curè. Le téléphone du curé"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9139 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Li Rantoele - 79 - ahan 2016 - Li Rantoele - ahan 2016

Sommaire • Ratacaedje. Bounès fiesses, todi ! par Lucien Mahin ,  Christian Thirion • Di davance et d’ ouy. Côps d’…

Doze omes (Douze hommes)

Douze tragédies.Derrière chacune se cache un homme : un mari, un fils, un frère, un père,…

Vera

Zande Marinov tineut s' tiesse dins ses rmwins : les rascrawes avént tcheyou sor lu ene après l' ôte. Come dit li spot: i n' esteut…