L’étrange collection de Mamita


RÉSUMÉ

Faire une collection, c’est rassembler tout un tas d’objets d’une même famille, exactement comme le fait Yvette, qui ramasse tous les bouts de bois en forme de « Y ». Et il en existe autant qu’il existe de collectionneurs ! C’est ce qu’explique Mamita à Yvette, sa petite fille, en rentrant de l’école.

À travers bois, Mamita raconte : les cailloux sur le sentier, ce sont les objets favoris de son ami Luigi, car ils l’aident à se rappeler de chaque moment passé. Sacha, le cousin d’Yvette, est zinzin de toutes sortes d’objets luminescents car il a peur du noir. Quant à Mamita, elle collectionne… les collections des autres.

Les enfants sont les rois des collections. Mais de nombreux artistes aussi ont des collections (certains collectionneurs évoqués dans l’album existent réellement, artistes d’art brut notamment). C’est ce lien poétique entre l’enfance, la création, et les collectionneurs que les auteurs ont voulu explorer. Collectionner n’est pas seulement amasser. C’est aussi imaginer et regarder attentivement le monde et créer du sens. Et c’est exactement à cela que les peintures fourmillantes et colorées de Lisbeth Renardy, illustratrice belge, nous invitent : imaginer.




COUPS DE CŒUR ET SÉLECTIONS

À PROPOS DES AUTEURS
Lisbeth Renardy
Illustratrice de L’étrange collection de Mamita
Illustratrice spécialisée dans la production jeunesse, Lisbeth Renardy compte une dizaine de livres à son actif. D’une première expérience aux éditions Alice (où elle a publié plusieurs albums à vocation édifiante parmi lesquels La classe de merChéri et Mirabelle et Samuel a peur du noir), elle conserve un intérêt marqué pour la rêverie et la nature, deux caractéristiques importantes de son univers. Ses projets actuels s’inscrivent dans une perspective nouvelle, dont l’originalité se manifeste à la fois sur le plan d’une esthétique délicate et sur celui d’une narration fragmentaire. À la base de ce changement de cap se trouve un séjour de recherche graphique au Canada, réalisé en 2010 grâce au concours de la Fédération Wallonie­Bruxelles, dont Lisbeth est lauréate. Sur place, elle sillonne les routes hypnotiques de la Colombie Britannique, se perd dans les étendues des parcs nationaux et goûte les couleurs de l’été montréalais. Surtout, au milieu de cet environnement inconnu, elle est confrontée à elle­ même. La solitude lui permet de se livrer à une forme d’introspection : quand elle n’est pas occupée à chanter pour éloigner les ours de la Promenade des Glaciers ou à dévaler le Plateau Mont­Royal à vélo, elle remplit les pages d’un carnet de croquis qui se transforme rapidement en journal de bord halluciné. De cette expérience, l’illustratrice revient changée. Son dessin met volontiers en scène des animaux, anthropomorphisés ou non, exposés à des univers sauvages a priori inconnus, à des émotions qui les dépassent et à des situations inédites dont ils doivent se dépêtrer. D’une grande acuité, portées par un sens du détail et de l’analogie, les réalisations de Lisbeth Renardy se destinent autant aux jeunes lecteurs qu’aux plus expérimentés. Texte de Denis Saint-Amand

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "L’étrange collection de Mamita"
stdClass Object ( [audiences] => Array ( [0] => 16280 ) [domains] => Array ( [0] => 16306 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Au firmament

Aiko s’est levé avec une furieuse envie de monter aux arbres. Lorsque son amie Nobou le rejoint, il est déjà dans les branches. Nobou est…

En coup de vent

Anne HERBAUTS , En coup de vent , Casterman, 2019, 64 p., 13,95 € / ePub : 9.99 € , ISBN : 9782203181182« En…

Le Rêve du Poisson

Colin et sa soeur Orphie ont une passion : vernir les cailloux qu'ils ramassent dans…