Les oiseaux n’ont pas le vertige


RÉSUMÉ

Les oiseaux n’ont pas le vertige est un roman sur la culpabilité et le deuil. Jean Berthollet perd, à l’âge de 10 ans, son jumeau dans une course à vélos que Jean avait voulu à tout prix. Philippe est percuté par une voiture.

Adulte, Jean, devenu homme de théâtre, met en scène un célèbre boxeur basque, Urtain, qui fut finalement défait par Cassius Clay. Jean transmet sa passion pour ce boxeur hors norme à sa fille, Chloé. Cette dernière, sur la suggestion de son père, part avec son amoureux sur les pas de géant basque autour de Bilbao et les jeunes gens se font brutalement égorger…

Le vertige, cette tentation effrayante de sauter dans le vide, prend Jean aux tripes. Comment sortir de ce sortilège ? Comment reprendre pied dans la vie ? En trouvant le meurtrier de sa fille…


À PROPOS DE L'AUTEUR
Daniel Charneux
Auteur de Les oiseaux n’ont pas le vertige
Daniel Charneux est né en 1955. C'est un romaniste ULg de la promotion 1976. Il a publié un recueil de nouvelles : Vingt-quatre préludes (2004) et huit romans que caractérisent habileté narrative et netteté du « phrasé » : Une semaine de vacance (2001), Recyclages (2002), Norma, roman (2006), Nuage et eau (2008), Maman Jeanne (2009), Comme un roman-fleuve (2012), Trop lourd pour moi (2014) et Si près de l’aurore (2018). Son œuvre poétique publiée se limite aux haïkus de Pruine du temps (2008) et de Si longues secondes (2010). Ces ouvrages ont séduit tant la critique que le public. C'est ainsi que Norma, roman a reçu le prix Charles Plisnier en 2007 et que Nuage et eau, finaliste du Rossel 2008, a obtenu en 2010 le prix France-Communauté française de Belgique décerné à Paris par l'Association des Écrivains de Langue Française. Si près de l’aurore, un roman historique inspiré par la vie tragique de Lady Jane Grey, a obtenu en 2019 le prix Gauchez-Philippot et le prix quinquennal du roman historique Alex Pasquier.  La palette de Daniel Charneux est large. Norma, roman met en scène une Marilyn Monroe qui ne serait pas morte en 1962, mais écouterait en boucle la Norma de Bellini dans le désert. Nuage et eau évoque subtilement les liens qui unirent deux personnages historiques du bouddhisme japonais : le moine Ryôkan et la moniale Teishin. Maman Jeanne narre avec tendresse les (dés)illusions d'une humble femme de chez nous.

NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

De l’enfance à l’âge mûr, les souvenirs de Jean Berthollet sont racontés à la première personne, entrelacs de faits marquants et de cartes postales du quotidien. Les images du petit village ardennais des premières années installent une ambiance bucolique : théâtre de pleine nature, tout en quiétude, qui ne se laisse pas troubler par les drames qui y bouleversent les habitants. Mais l’insouciance de Jean connaît une fin tragique lorsqu’un accident de vélo emporte son jumeau et son enfance.Il paraît que les cellules de notre intestin se renouvellent en quelques jours, celles de notre cœur en quelques années. Que reste-t-il de l’enfant dans l’adulte ? Rien, sans doute, ou si peu. Aucune molécule du corps, en tout cas. Deux êtres totalement différents, le cerveau…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Les oiseaux n’ont pas le vertige"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 10395 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Un monde merveilleux

Quel est ce Monde merveilleux annoncé dans le tout nouveau roman de Paul Colize  ? Celui du bon vieux…

Lara Gardner a disparu

Jeanne Morin, une femme apparemment sans histoires, nous livre,…

Jeux de mains

Amateurs de sensations fortes, approchez-vous, vous ne serez pas déçus. Âmes sensibles, passez votre chemin. Au…