Les mangeuses de chocolat


RÉSUMÉ

Dans ce singulier groupe de thérapie, trois jeunes femmes – Marielle, Elodie et Liliane – doivent en principe soigner leur dépendance au chocolat. Mais elles refusent l’idée qu’un événement « déclencheur » soit à l’origine de leur chocolatomanie. La thérapeute assiste, impuissante, à une véritable mutinerie qui remet son propre rôle en question. Elle finit par se laisser aller à des confidences contraires à toute déontologie…


PRIX
  Prix triennal de théâtre de la Communauté française 1999-2002

À PROPOS DE L'AUTEUR
Philippe Blasband
Auteur de Les mangeuses de chocolat
Je suis né le 26 juillet 1964, à Téhéran. Ma mère est d’origine iranienne. Mon père est belge, d’origine juive polonaise et autrichienne. J’ai deux frères, un peu plus jeunes que moi. J’ai vécu deux ans en Angleterre, trois ans aux USA, cinq ans en Belgique, quatre ans en Iran. Depuis la révolution iranienne, en 1979, je vis en Belgique, à Bruxelles, à part un séjour de dix mois en Israël quand j’avais 18 ans. J’ai fait des études de montage cinéma, à l’INSAS. Depuis, j’écris. J’ai reçu quelques prix. On a traduit certaines de mes œuvres, entre autres en italien, en allemand, en chinois, en russe, en néerlandais. Je suis beaucoup beaucoup moins célèbre que Stephen King. Mais je parviens à vivre de l’écriture. J’ai écrit des scénarios de film (entre autres « une Liaison Pornographique », « le Tango des Rashevski », « la Femme de Gilles », « Thomas est amoureux »), des pièces de théâtre (entre autres « Les Mangeuses de Chocolat », « L’Invisible », « Le Village Oublié d’au-delà des Montagnes », « les Témoins », « Tuyauterie »), des romans (entre autres « De Cendres et de Fumée », « le Livre des Rabinovitch », « Johnny Bruxelles »). J’ai aussi mis en scène certaines des pièces que j’ai écrites et réalisé plusieurs films (entre autres « Un Honnête Commerçant » et « La Couleur des mots »). Je suis le mari de la comédienne Aylin Yay. Nous avons deux garçons, Théo et Elie. J’aime le thé vert, le chocolat, les riz iraniens, les bains.

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Les mangeuses de chocolat"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9212 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Théâtre

Portrait par Jean Tordeur Introductions de Heinz Klüppelholz À propos du livre Né à Mons au lendemain de la première…

Nous, les grosses

Blanche, 46 ans, souffre de boulimie. Certain·e·s sont accros au sexe, à la cigarette,…

Pantagleize

Dans une ville d’Europe, au lendemain d’une guerre et à la veille d’une autre,…