Les dimanches d’Angèle


RÉSUMÉ
Grand-maman est entrée en maison de repos un 2 janvier. Elle y est décédée 5 ans plus tard. Il y eut donc 5 fois 52 semaines de lessives, de visites, de bisous, de sourires. Mais aussi une semaine et demie de dentier perdu, 17 jours de lunettes égarées, 14 jours d’hospitalisation, 5 anniversaires, 8,7 litres de liquides renversés, 4 Noëls et demi, 3650 tartines, principalement à la confiture. Ses angoisses. Mes réponses. Mes angoisses. Sans réponse. Et l’odeur de pisse, évidemment.

À PROPOS DE L'AUTEUR
Linda Vanden Bemden
Auteur de Les dimanches d’Angèle
Je m'appelle Linda Vanden Bemden et je suis née en 1968 à Bruxelles et j'habite en périphérie bruxelloise. Traductrice-interprète judiciaire assermentée, la proximité avec les « traduits » en justice me plaît. Électron libre dans une structure où chacun joue un rôle bien précis, les confidences ne sont jamais loin. Et le petit carnet de notes non plus. Depuis 2005, j'écris régulièrement, seule ou dans le cadre d'ateliers, notamment avec Réjane Peigny du réseau Kalame, Fred Soete du réseau Aganippé et Christophe Ghislain. Je participe régulièrement à des tables d'écriture avec le réseau Cléa. J'aime écrire des petites histoires, des tranches de vie, planter le décor, décrire les personnages, les laisser faire, les reprendre. Lire et prendre des notes. Et puis lâcher le texte. J'écris presque tous les jours. Petit. Condensé. Ramassé. C'est une façon saine de m'extirper du quotidien comme d'autres tricotent, regardent des films ou jardinent.

NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

Linda Vanden Bemden a tenu pendant cinq ans un blog sur lequel elle a consigné régulièrement des textes brefs relatant ses visites dominicales à sa grand-mère hébergée en maison de repos jusqu’au décès de celle-ci. Elle en a extrait quelques dizaines, rassemblés dans ce recueil.Les initiatives littéraires relatives à l’accompagnement d’un parent âgé de manquent pas, mais celle prise ici par l’autrice se distingue d’emblée par son ton. Renonçant au lamento sur les ravages du temps, Les dimanches d’Angèle nous livre des billets à l’humour décalé. Point de pathos ni de tremolo, juste des petits faits et dialogues de quelques lignes, sur le mode impressionniste. Jugez plutôt :Le cri du cœurAujourd’hui,…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Les dimanches d’Angèle"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 10367 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Au diable!

Une bonne exclamation, bien vigoureuse, ne peut que susciter une réaction, émotion ou humeur. Celle-ci qui titre…

La théorie du parapluie

«  Comment tenir les promesses des années d’insouciance ? Projections d’une…