L’enfant de Marie et le typographe


RÉSUMÉ

Neuvième volume de la collection “Brin de livre”.
Texte de Jean-Pierre Blanpain.
Dessins au pinceau.
Format 11 x 14 cm.
16 pages. Broché.
Impression offset bleu marine et or sur couché mat.
Couverture sur vergé bleu marine.
Jaquette volante impression en bichromie noire et mauve sur couché blanc.
Sous emballage plastique avec chevalet en carton gris et impression noire.


À PROPOS DE L'AUTEUR
Benoît Jacques
Illustrateur de L’enfant de Marie et le typographe

Né le 20 juin 1958 à Bruxelles

Communication graphique, Académie royale des Beaux-Arts, Bruxelles La Cambre, Bruxelles

Surtout pas de thème, encore moins de techniques et strictement aucune méthode de travail. Lauréat d’une Bourse de la Fédération Wallonie-Bruxelles – Aide à la création, 2007 Lauréat du Grand Prix Triennal de Littérature de Jeunesse de la Fédéraion Wallonie-Bruxelles, 2012

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "L’enfant de Marie et le typographe"
stdClass Object ( [audiences] => Array ( [0] => 9536 ) [domains] => Array ( [0] => 16306 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Les pensées de Rascal

« Des merveilles absolument inutiles donc résolument indispensables » (Alfred) Dans la même lignée que Les pensées sont des fleurs comme les autres, du même auteur, voici les « pensées profondes » poético-humoristiques de Rascal. Il s'agit d'organiser la rencontre de la poésie et de l'humour, sans forcément prétendre au label sacro-poétique. Des textes courts qui proposent des images malignes, malicieuses... Une poésie du bouche à oreille, une poésie qui voit plus loin que le bout de son nez et regarde le lecteur droit dans les yeux, tout cela sans pour autant (surtout pas) se prendre la tête ! Une poésie documentaire, un détournement des savoirs scolaires... Une rencontre adulte enfant. Une poésie qui se rit d'elle-même En résumé, il ne s'agit pas d'écrire de la poésie en s'amusant mais plutôt de s'amuser de nos pensées et que cela prenne…