À PROPOS DES AUTEURS
Anne-Marie La Fère
Auteur de Le promeneur immobile
Comme les chats, Anne-Marie La Fère a plusieurs vies. Dans l’une, elle enseigne la littérature française. Dans l’autre, elle travaille dans les librairies et les théâtres et devient critique littéraire. Dans une troisième, elle produit des émissions culturelles à la radio et publie des poèmes, des romans et des livres en collaboration avec le photographe André Janssens. Dans l’actuelle, elle écrit pour vivre plus de vies encore.
Raymond Verbouwens
Auteur de Le promeneur immobile
  • Spasmes de cristal, 1983
  • Au larmier du temps, 1985
  • Notes pour un carnet de voyance, 1987
  • Un couteau de voyage, 1987
  • Bruits de refus, 1989
  • Propos de lance-pierres, 1990
  • Gravier, 1991
  • Sur la pointe des yeux, 1991
  • Eugène Savitzkaya
    Auteur de Le promeneur immobile
    Eugène Savitzkaya est né en 1955, à Liège. Il a publié très jeune des poèmes et des récits qui lui ont valu en Belgique et en France une reconnaissance précoce. Il a été pensionnaire de la Villa Médicis à Rome. Il a reçu en Belgique en 1994 le Grand Prix triennal du roman pour Marin mon coeur. Lauréat d’une bourse de la Fédération Wallonie-Bruxelles - Bourse d'Appoint, 2021
    Jacques Sojcher
    Auteur de Le promeneur immobile
    Jacques Sojcher est un écrivain belge francophone né à Bruxelles le 8 septembre 1939, de père slovaque et de mère polonaise. Il est écrivain et professeur de philosophie et d'esthétique à l'Université libre de Bruxelles depuis 1991.
  • La démarche poétique, Éditions Rencontre, 1969. (Solstices).
  • Le professeur de philosophie, Montpellier, Fata Morgana, 1976.
  • La mise en quarantaine, idem, 1978.
  • Le rêve de ne pas parler, Le Roeulx, Tailus d'approche, 1981.
  • Essai de n'être pas mort, Montpellier, Fata Morgana, 1984.
  • Petite musique de chambre, Talus d'approche, 1984.
  • Crimen Amoris, poèmes choisis.
  • L’idée du manque, Fata Morgana, 2013. Dessins d’Arié Mandelbaum.
  • Trente-huit variations sur le mot juif, Fata Morgana, 2014. Illustrations de Richard Kenigsman. Prix Maurice Carême 2015.
  • C'est le sujet, Fata Morgana, 2014. Dessins de Lionel Vinche.
  • Marcel Moreau
    Auteur de Le promeneur immobile
    Marcel Moreau, né dans le Borinage. Depuis toujours obsédé de femmes et de mots, allant des unes aux autres, avec détours par les voyages, la société, l’alcool, ce dernier jusqu’en 1990. Fut longtemps correcteur dans la presse parisienne. Se lève chaque jour à 5 heures du matin, réveillé par l’écriture, le soir couché par elle, sonné, ou appelé par l’Amour. Fait grand cas de ses lectrices, leur doit beaucoup. Voudrait mourir soit de Verbe, soit de Vénus. Encore mieux : des deux, d’un seul tenant, si possible. Mû par un rythme inexorable, de possédé. Anticartésien. Creuse l’irrationnel, y descend. Sa passion : éclairer les instincts, leur donner la parole, les «monter» en créativité, en philosophie même. Leur rendre la vue, le flair, l’ouïe. Replacer le corps au centre des activités de l’esprit. Chercheur plutôt que raconteur d’histoires. Poète pour la «musique des mots». Pour en faire «chanter ou danser» le sens. Manuscrits illisibles. Une curiosité, qui enthousiasma Dubuffet, entre autres. Les met au clair sur une vieille machine Olivetti. Ensuite confie le tapuscrit à sa fille, pour saisie sur ordinateur. En 1968, il emménage à Paris. Sort peu, voit peu de monde. Pas de «dîners en ville», a horreur des mondanités. N’apprécie que les rencontres de tonalité sensorielle, exempte d’intellectualisme. Est souvent sollicité – trop – pour des préfaces, ou par des revues. Vit intensément, donc ne connaît pas sérénité. Secondaire, pour lui, la question du bonheur. Il préfère les vertiges. Celui d’aimer, celui d’écrire, et aussi celui qui lui vient de sa passion de la vérité, comme de la liberté. Il décède en avril 2020, à Paris.

    AVIS D'UTILISATEURS

    FIRST:xfirstword - "Le promeneur immobile"
    stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9176 ) )

    Ceci pourrait également vous intéresser...