Le mystère Spilliaert


RÉSUMÉ
Peintre reconnu pour une œuvre intense mêlant mélancolie, cauchemars et plages énigmatiques, Léon Spilliaert est souvent perçu comme un symboliste perdu dans de sombres angoisses existentielles… Il n’en est rien. Admirateur de Nietzsche, ami d’Émile Verhaeren et de Stefan Zweig, Spilliaert, qui ne peignit quasi que des arbres à la fin de sa vie, fut, avant tout, un visionnaire. Les personnages de ce roman vont se rencontrer et se raconter en retraçant sa vie et son œuvre. Dans une dynamique mêlant passé et présent, amour perdu, homme chancelant, buveuse d’absinthe et nature guérisseuse, ce livre emmène ses lecteurs à Ostende, Bruxelles et Paris sur les pas d’un immense artiste.

NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

Le titre pilote vers le policier, une page de garde annonce un roman, le texte échappe aux étiquettes et conjugue les registres : journal de bord de l’autrice autour d’un projet d’écriture, documents qui le fondent (lettres de protagonistes ou de témoins, liste de lieux à visiter), fragments d’une rêverie biographique à partir des points d’acmé d’une existence.

Au départ, un vertige : l’autrice est envoûtée par « l’homme chancelant » qui transcende La nuit, un tableau exposé au musée d’Ixelles :

Un homme, vu de dos, vêtu d’une redingote, coiffé d’un haut-de-forme, erre la nuit, en bord de mer, le long des majestueuses Galeries royales d’Ostende. Il semble tituber, tend une main hagarde…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Le mystère Spilliaert"
stdClass Object ( [audiences] => Array ( [0] => 16312 ) [domains] => Array ( [0] => 9548 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Nous serons heureux

De Luc Baba, nous connaissons bien des facettes : le poète, le romancier, l’auteur jeunesse, le passionné de musique……

Rose bonbon noir goudron

Mélanie a quinze ans. Sa vie‚ c’est plutôt « noir goudron » : son père est…

Ferenusia – Les Outrepasseurs : T4

La magie a disparu. Les Outrepasseurs ont…