Le bruit de tes pas - Quoi de neuf, Aruspice ?



PRIX
  Prix triennal de théâtre de la Communauté française, 1972-1975

À PROPOS DE L'AUTEUR
Jean Sigrid (Dirk Desmedt)
Auteur de Le bruit de tes pas - Quoi de neuf, Aruspice ?
Journaliste à La Libre Belgique dès 1948 et professeur à l'Institut national supérieur des arts du spectacle et des techniques de diffusion (INSAS), il participe au renouveau du théâtre belge d'après-guerre. Il est décédé en 1988.

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Le bruit de tes pas - Quoi de neuf, Aruspice ?"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9212 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Thélonius et Lola

Lola, dix ans et demi, rencontre Thélonius, un chien chanteur. Ils deviennent très vite amis. Mais une nouvelle loi vient d'être votée : tous les chiens sans collier doivent être chassés car ils seraient…

Monsieur Massin

Comédie en deux actes.Cette pièce amusante au langage savoureux nous présente une petite localité ardennaise…

Je ne sais quoi d’heureux

Émile Lansman étant connu comme « éditeur de théâtre », il est normal que tous les titres proposés par la Maison qui porte son nom soient classés automatiquement dans ce genre éditorial. Et pourtant, lorsqu’il s’agit de la collection Lansman Poche, l’hésitation est souvent de mise : ces livres sont-ils vraiment des textes de théâtre ? Ne seraient-ils pas plutôt des récits, des contes, voire de courts romans ? C’est encore le cas ici pour les trois textes courts constituant le dixième opus de Lansman Poche... Je ne sais quoi d’heureux / Catherine Zambon (France) Lansman Éditeur, coll. Lansman Poche 96 p. 2023 . – 12€   ISBN 978-2-8071-0370-2 Émile Lansman étant connu comme « éditeur de théâtre », il est normal que tous les titres proposés par la Maison qui porte son nom soient classés automatiquement dans ce genre éditorial. Et pourtant, lorsqu’il s’agit de la collection Lansman Poche, l’hésitation est souvent de mise : ces livres sont-ils vraiment des textes de théâtre ? Ne seraient-ils pas plutôt des récits, des contes, voire de courts romans ? C’est encore le cas ici pour les trois textes courts constituant le dixième opus de Lansman Poche. Trois nouvelles centrées sur les relations entre les humains et les animaux, préoccupation oh combien contemporaine ! Bien entendu elles peuvent être portées à la scène et se prêtent à une lecture à voix haute. Mais, écrits à la première personne, ces textes ont été conçus – mis en livre comme dit la 4è de couverture – pour accrocher des lecteurs et des lectrices. Chacune de ces nouvelles, prend son départ sur un mode sombre et désenchanté. La première imagine un futur pas très éloigné où tous les animaux auraient disparu. « La seule chose que j’aurais envie d’entendre, c’est le chant d’un oiseau. Mais il n’y en n’a plus » regrette la narratrice. La deuxième donne la parole à un homme meurtri et désabusé qui, brusquement, se prend d’intérêt pour un lézard qui s’est introduit dans la réserve à provisions de la cabane où il s’est réfugié. Enfin, dans la troisième nouvelle, une jeune femme découvre, non loin du mobil home que lui a légué sa mère, une chèvre et un chameau, derniers pensionnaires d’un cirque à la dérive. Mais, surprise, chacune de ces histoires se termine par un je ne…