Le bison qui inventa le bisou



À PROPOS DE L'AUTEUR
Jean-Luc Cornette
Auteur de Le bison qui inventa le bisou
Né le 3 mai 1966 à Bruxelles. Humanités artistiques, Institut Saint-Luc de Bruxelles, 1986-89. Études supérieures de bande dessinée, Institut Saint-Luc. (Diplôme de l’enseignement artistique supérieur en bande dessinée). Depuis 1992, nombreuses animations dans le cadre d’ateliers, de formations ou de festivals et participation à des workshops, des conférences et des rencontres d’auteurs : à Bruxelles et en Wallonie, en France, et, ces dernières années, en Hongrie, Roumanie, Tchéquie, Ukraine, Canada, Mexique, Maroc, Syrie. À relever aussi, en 2007, le suivi d’auteurs vietnamiens à Hanoi, dans le but de les aider à publier en Belgique et en France.

Depuis 1995, nombreuses participations aux jurys de fin d’année des cours de bande dessinée et d’illustration aux instituts Saint-Luc de Bruxelles et de Liège et à l’Académie des Beaux-Arts de Tournai.

De 1997 à 2001, scénarisation de plusieurs livres pour enfants pour les Éditions Pastel/L’école des Loisirs, Seuil Jeunesse et Rouergue.

En littérature, la mia vita, nouvelle, premier prix du concours de la nouvelle policière de la police de Liège 2011. Publiée dans le recueil Strip-Tease, Éditions Luce Wilquin.

José Parrondo
Illustrateur de Le bison qui inventa le bisou

Né le 25 juin 1965 à Liège.

Graduat en Photographie, ICADI, Liège.

Une citation de Paul Klee qui tombe à point : "Ce que je fais m'apprend ce que je cherche". Lauréat d'une Bourse de la Fédération Wallonie-Bruxelles - Aide à la création, 2009. Lauréat d'une Bourse de la Fédération Wallonie-Bruxelles - Aide au projet, 2012.

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Le bison qui inventa le bisou"
stdClass Object ( [audiences] => Array ( [0] => 9536 ) [domains] => Array ( [0] => 16306 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Depuis ce jour

Depuis ce jour, j'ai été adoptée par les familles de Papa et Maman. Pourtant, je suis heureuse. Depuis que ses parents sont décédés, Colette, sept ans, habite chez Tante Jane et Oncle Jean, qui la considèrent comme leur quatrième fille. Le jeudi, elle rend visite à sa soeur, qui réside chez Tante Antoinette, et, la fin de semaine, les deux fillettes retrouvent leur frère chez leurs grands-parents. Malgré quelques vagues de nostalgie et les visites au cimetière, elle vit heureuse en rêvant aux enfants qu'elle-même aura un jour. Un album abordant avec infiniment de sérénité et de simplicité la question du deuil des parents et de l'adoption par la famille. Des croquis rehaussés de lavis aux teintes chaudes ajoutent à la douceur…