L'art du haïku


L’instantanéité caractérise ce qui ne dure qu’un court espace de temps , ce qui disparaît à peine apparu.
Portée aux nues par notre société moderne qui privilégie l’éphémère (surtout de consommation), elle influence les échanges sociaux (twitter, vine, snapshat,…) et les arts.
Je me risque à l’évoquer dans son rapport au haïku.

* Parce qu’il est souvent comparé à la photographie, le haïku devrait se saisir sur le vif. Certains auteurs y attachent une grande importance, un tel exercice de style valorisant la vivacité d’esprit et une certaine maîtrise du langage.
Mais ce n’est pourtant pas l’essentiel car le lecteur, qui ignore tout de la genèse du haïku qu’il est en train de lire, recherche avant tout une impression fugitive, un effet de frappe. Le reste n’est pour lui que discours ou question d’éthique.
Ainsi, je préfère être ému par un haïku percutant qui a pris le temps de mûrir plutôt que lire une fadaise rapidement saisie, comme…

  lire la suite sur  REVUES.BE


FIRST:xfirstword - "L'art du haïku"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Derrière la haie

C'est l'heure de la sieste et Ariane joue dans le jardin avec ses animaux en peluche. Tout à coup ils…

L'élève Ducobu Vol 20. 0 + 0 = Duco !

Ducobu a pris une importante décision : ne pas changer du tout. S'il est en apparence résolu à s'amender, il n'en oublie…