L’amour à boire


RÉSUMÉ

– Tu mets toujours des chapeaux ? te demande-t-elle au moment où vous grimpez dans le bus. Tu crains qu’elle te dise que ça ne lui plaît pas et qu’elle te place devant un choix cruel :-Tchap, c’est tes chapeaux mous ou moi ! Heureusement, elle n’ajoute rien. Elle attend ta réponse avec un petit sourire amusé. Dans l’oeil, elle a tu ne sais quoi de lumineux qui te la rend vraiment indispensable.Fin des années 80, quelque part dans un…

  lire la suite sur  Service du Livre Luxembourgeois


À PROPOS DE L'AUTEUR
Frank Andriat
Auteur de L’amour à boire
Né le 30 mars 1958 à Ixelles, Frank Andriat a fait ses études à l'Athénée Fernand Blum de Schaerbeek, Il y a lancé, en 1973, une revue littéraire, Cyclope qui a publié de nombreux textes d'auteurs belges et étrangers; il a poursuivi ses activités d'animateur de revue à l'Université de Bruxelles où il a fait des études de philologie romane. Cyclope s'est transformé en maison d'édition et a publié des textes de Jean Muno, de Thomas Owen, d'Albert Ayguesparse, de Jacques Crickillon et d'autres écrivains de notre Communauté parmi lesquels André Miguel, JeanPierre Verheggen et Jacques-Gérard Linze. Parallèlement à ces activités, il a collaboré à de nombreuses revues littéraires dont 4 Millions 4, Marginales, Le journal des poètes.En 1980, il est devenu professeur de français à l'Athénée Fernand Blum où il enseigne encore aujourd'hui. Il passe le reste de son temps en Gaume où il écrit.Frank Andriat est entré en littérature, en 1976, avec deux recueils de poèmes, Oiseaux de sang et À la source du regard qui ont été couronnés par l'Académie Royale de Langue et de Littérature françaises. Il s'est ensuite tourné vers le fantastique et a écrit plusieurs nouvelles et des romans policiers avec Smit le Bénédicte, alias Mythic. Dans les années qui ont suivi, il a publié des poèmes, des nouvelles, des récits avant de connaître un beau succès avec le Journal de Jamila, en 1986. Depuis lors, ses livres ont une diffusion plus large, tant auprès des adultes que des adolescents. Outre des romans et des recueils de nouvelles, il a traduit, seul et avec Pilar Zapico, des textes de l'espagnol, Il a aussi écrit un ouvrage sur la bande dessinée en collaboration avec Arnaud de la Croix et, avec ses élèves, un document sur Jean-Jacques Goldman.La consécration populaire de Frank Andriat en milieu scolaire fit suite au très grand succès de son roman La remplaçante paru aux Éditions Memor en 1996. Et voici l'auteur, quatre ans plus tard, à contre cœur, par manque de disponibilité, obligé de décliner les nombreuses demandes de visites dans les classes. Qu'à cela ne tienne, le site internet de Frank Andriat fourmille d'informations pour qui souhaiterait le frôler.En 2000, Frank Andriat a été choisi par l'IBBY, association internationale de littérature pour la jeunesse, pour représenter la Belgique sur sa liste d'honneur.Lisez sur le web : www.frankandriat.com
Raives (Guy Servais)
Illustrateur de L’amour à boire
1959 : Naissance, le 25 juillet, de Guy Servais (anagramme de Raives) à Liège, Belgique. 1985 : Rencontre. Warnauts écrit à Raives le scénario des deux volumes de Paris-Perdu. Auparavant, il a suivi les cours de l'Institut St Luc à Liège, dessiné Passion Vynile pour Futuropolis, Take the Moon et Moonlight Serenades pour les éditions du Miroir. 1987 : Les deux hommes deviennent inséparables. Warn's et Raives créent le personnage de Lou Cale, en travaillant l'un comme l'autre au dessin et au scénario. La même année, ils commencent à publier dans (À Suivre) une série d'histoires plus adultes, dessinées elles aussi à quatre mains. 1996 : Première des Suites Vénitiennes, Esquisses. Par ailleurs, Warnauts écrit, seul, pour son frère Marc-Rénier, le scénario de Ombres et désirs. Texte © Humanoïdes Associés

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "L’amour à boire"
stdClass Object ( [audiences] => Array ( [0] => 9536 ) [domains] => Array ( [0] => 9930 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Tamara Vol 10. Maman, je rigole !

Tamara a trouvé l'amour auprès de Diego et Amandine…

Les chiffres

Un livre en plastique doux pour faire découvrir les 5 premiers…

J’ai faim !

Dans leur première aventure, Fred, le renard, plutôt roublard et malin, et Rico, l'hippopotame, nonchalant et bon enfant, sont poussés jusqu'à la ville. Alors que Rico demande poliment à manger aux commerçants,…