La porte de l’enfer


RÉSUMÉ
Sous le pseudonyme de Saül Bergman «Metz, un vieux quartier en cours de rénovation. Un champ de ruines où arrive un étrange soldat au nom bizarre. Il cite régulièrement l'Apocalypse et erre dans les vieilles rues comme un fantôme. Est-il, comme il le dit, le soldat universel, celui qui annonce la destruction et la mort ? Où est-ce le garçon torturé dont la mère s'est fait assassiner quelques années auparavant ? Nul ne le sait. Peu l'ont reconnu, peu lui parlent et ses seuls compagnons…

À PROPOS DE L'AUTEUR
Paul COUTURIAU
Auteur de La porte de l’enfer
Né en 1952 à Bruxelles, Paul Couturiau est un fanatique de l'écriture. Il l'a abordée par toutes ses facettes: la traduction scientifique et littéraire, le théâtre, le roman, la bande dessinée et ... la publicité; celle-ci constitue d'ailleurs sa formation de base. Pendant une dizaine d'années, il a été attaché comme traducteur aux éditions du Rocher. Cela lui a notamment permis de traduire de nombreux auteurs anglo-saxons. Il a également travaillé comme conseiller littéraire dans le même secteur linguistique.Amené par son métier à faire de nombreux séjours aux Etats-Unis, il est tombé amoureux de ce grand pays avec une préférence toute particulière pour les villes de New-York et Miami.De janvier 1991 à juin 1992, il a été directeur littéraire aux éditions Claude Lefrancq. Son épouse, Nadine Monfils, est également un écrivain de renom.

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "La porte de l’enfer"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9149 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

La solitude des tabernacles

Laure, jeune veuve, a découvert dans la sculpture le sens et le but de…

Les oreilles des éléphants

Je hais la littérature auto-centrée (…) Écrire,…

La petite école sainte rouge

Tableaux, craies, mégots de craie, odeur de souliers sous les tables, méduses, fatigué, besoin…