La Division des choses


RÉSUMÉ

Véronique Daine nous fait comprendre que « le style est une cicatrice mal fermée » (François Jacqmin). Il y a chez elle la volonté de laisser faire, de rester dans l’ignorance pour préserver ce qui vient. Le paradoxe — dire sans rien dire — est présent à même la phrase et se manifeste dans la syntaxe. J’aime ce phrasé fait d’emmêlements et d’avancées à rebours, cette poésie de l’errance. C’est le surgissement, qui la fait…

  lire la suite sur  

À PROPOS DE L'AUTEUR
Véronique Daine
Auteur de La Division des choses
Née en 1964 à Arlon.Études secondaires à l'Athénée Royal d'Arlon. (Échecs dans les cours de français, nécessité de cours particuliers).Études universitaires de philologie romane à l'Université de Liège.Découvre à cette époque la pensée fragmentaire. Se sent terriblement «fragmentée», en morceaux. D'où l'écriture fragmentaire comme seule écriture possible. (Lecture passionnée + mémoire sur Pascal Quignard).Tardivement (vers la trentaine), la poésie se fait sentir comme un manque dans la vie. D'où, premières lectures réellement attentives de la poésie.En vrac : Rabindranath Tagore, Saint-John Perse, Eluard, Bonnefoy, Louis-René des Forêts, Jaccottet, Guillevic, Paz...  Puis les poètes belges : Colette Nys-Mazure qui lors d'un atelier d'écriture, et sans le savoir, amènera la confirmation qu'écrire, c'est le plus profond désir Christian Hubin, Guy Goffette, Liliane Wouters, Yves Namur, ... et surtout André Schmitz (particulièrement Lettres à l'Illetrée, Anise Koltz aussi. Et tant d'autres. Lentement la poésie s'imposera comme seule forme possible à une écriture qui s'est longtemps cherchée.Profession : professeur de français.(Signe particulier : montre la langue à ses élèves et pour les initier à la poésie, tague des vers sur les bancs des classes, clandestinement, une sorte d'immersion, en somme).Anime aussi des ateliers d'écriture

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "La Division des choses"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9176 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Demeure en la demande

J. Vandenschrick est chroniqueur littéraire dans la Revue…

Portrait craché

Un homme, vieillissant et atteint de paralysie faciale, trouve dans la littérature…