La dernière maille



NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

Une nuit d’avril, un homme est extirpé d’une voiture par quatre individus, battu, laissé pour mort. Mais il est découvert, les secours sont appelés. Sauvé ?Le prologue est écrit/narré de manière limpide, dynamique. Des tessons de suspense saupoudrent le décor : la haine des agresseurs, le « bon droit » qui « anesthésie leurs doutes » ; la surprise de l’agressé ; la présence d’une instance narrative mystérieuse.Sauvé ? La première partie, Catherine, débute avec le réveil de la victime dans une chambre d’hôpital. Le narrateur se demande où il est, qui il est, ce qui lui est arrivé. Rebaptisé Néo (!) par le personnel hospitalier, il apprend qu’on a failli le débrancher, personne ne l’a réclamé, il semble surgi du néant.…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "La dernière maille"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 16454 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Et les vivants autour

Voilà quatre ans que Jeanne n’est plus là, sans vraiment être partie non plus. Son corps…

Les seins des saintes

Boston a son étrangleur, Mons, son dépeceur, et voici que Liège est victime…

Matricide

L’inspecteur Lapierre vit une vie monotone d’agent de quartier à Bruxelles…