Joris Terlinck, bourgmestre de Furnes


Dans la plupart des romans de Simenon, le personnage principal est un solitaire. Cette solitude est à coup sur le fait de problèmes familiaux ou alors de difficultés avec l’environnement social. Que ce soit chez lui ou au sein d’un groupe, le personnage à l’impression de ne pas arriver à s’intégrer, de ne pas être à sa place, de sentir une certaine hostilité de la part des autres. Cela peut s’expliquer aisément lorsqu’il s’agit de créatures au caractère faible, doutant d’eux-mêmes, n’ayant pas fait leurs preuves dans la vie de famille ou dans l’accomplissement d’une carrière politique ou commerciale. Cela est moins évident lorsqu’il s’agit de personnages forts, d’hommes ou de femmes au caractère trempé qui mènent leur parcours avec la volonté de réussir malgré tout. Il y a peu de héros de ce type dans l’œuvre de Simenon. Un exemple frappant est Joris Terlinck le héros du Bourgmestre de Furnes, un héros puissant, imposant semblant…



FIRST:ville homme faiblesse mère maison - "Joris Terlinck, bourgmestre de Furnes"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 10141 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Rousseau et les Lumières contrariées

Les « moi » successifs (obsessionnels ?) Identifier…