John Malone


RÉSUMÉ
Ce soir, il y a de l'orage. Martin lève les yeux de ses cahiers et regarde par la fenêtre. Il regarde la cathédrale qui lui fait face, tandis qu'autour de lui c'est la ville qui s'agite et qui tremble. Alors l'esprit s'évade. Il s'évade dans le dernier livre que lui a prêté Margot : John Malone. Un livre terrible. Des forts, des faibles et du danger partout. Une attaque terroriste menace depuis quelques heures notre territoire. Les forces du mal sont à l'œuvre. Et elles ne sont pas là pour plaisanter. Heureusement, le Bureau des affaires antiterroristes veille...  

À PROPOS DE L'AUTEUR
Régis Duqué
Auteur de John Malone

Né le 21 février 1973 à Etterbeek

Candidatures en Philologie romane, Saint-Louis, Bruxelles Licence en Philologie romane, UCL, Louvain-la-Neuve Licence en Etudes théâtrales, UCL, Louvain-la-Neuve

Pour Promotion théâtre, j'ai écrit quatre pièces à destination de groupes d'acteurs adolescents. Ces pièces répondent à deux critères très précis : elles doivent être courtes (une demi-heure) et doivent être jouables par des groupes d'une dizaine d'adolescents environ.


NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

Martin, dix ans, fait ses devoirs dans sa chambre. Il décide de s’évader dans le livre, John Malone, que lui a offert Margot, la fille qu’il aime bien. L’orage se met à gronder. Il commence sa lecture. Une attaque terroriste menace le pays. Heureusement, le Bureau des affaires antiterroristes veille. Le regard de Martin s’élève vers la cathédrale. Quelqu’un bouge sur le toit. Son esprit s’évade. Dans la pièce à côté, son père est occupé à construire un nichoir à oiseaux. Il palabre, se souvient de l’époque où il travaillait sur un open space où chaque pause pipi était minutieusement notée et calculée. Il se souvient du peu de poésie qu’il trouvait parfois en regardant la neige tomber par la fenêtre. Au même moment, dans les…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "John Malone"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9212 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Bruxelles, printemps noir suivi de Scandaleuses suivi de 1953

Conçues à des moments et dans des contextes bien différents, les trois pièces ici rassemblées témoignent du parcours théâtral de Jean-Marie Piemme, de son évolution et de la diversité de son travail. Créée par Philippe Sireuil au Théâtre des Martyrs, Bruxelles, printemps noir prend pour thème les attentats de Bruxelles du 22 mars 2016. Jean-Marie Piemme avait conçu une fiction sur le thème des attentats avant que n’aient lieu ceux de Bruxelles et il a réécrit son texte en tenant compte de cette nouvelle réalité traumatique et des multiples réactions qu’elle a engendrées. Scandaleuses (1994), sa cinquième pièce, gravite autour du personnage d’Anna, actrice passionnée d’elle-même autant que de son art, qui vit au rythme de ses caprices, mais aussi de son profond désir d’absolu. Jean-Marie Piemme entraîne ici le spectateur dans une méditation sur la théâtralité inhérente à toute existence humaine. Dans 1953, écrite quatre ans plus tard, la réflexion sur le théâtre passe à l’arrière-plan, au profit d’une interrogation sur l’histoire de l’après-guerre en Belgique et sur la complexité des « chemins…

Manoir. Saison 13

Sous l'autorité du Commandeur, six filles et six garçons disputent la finale de la treizième…

Synovie

À quinze ans, alors que la vie lui sourit, Synovie est prise d’un mal mystérieux. Sa voix devient molle. Son sourire se…