RÉSUMÉ

Izo est un être étrange. Grand et mince, manteau noir et chapeau melon, il arrive tout droit d’un tableau de Magritte. Sans passé, donc sans mémoire, sans langage mais d’une intelligence supérieure, sans a priori et donc ouvert à toute expérience, Izo devient polyglotte, philosophe, écologiste… Il s’essaie à toutes les religions, toutes les idéologies, il découvre le monde, le Paris contemporain dont, pour notre plus grand bonheur, Izo l’entomologiste observe…

  lire la suite sur  Espace Nord



NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

Ah ! Magritte ! Ses ciels bleus ! Ses jockeys paniqués galopant dans une forêt de quilles ! Ses énigmatiques bonshommes en chapeau boule et en long manteau sombre ! Que n’a-t-il inspiré de décors de roman ? De personnages-poèmes ? Que n’a-t-on usé et abusé de son nom pour expliquer en deux coups de cuiller à pot ce que serait, aurait été, notre « belgitude » ?En 1989, Pascal de Duve sortait chez Lattès un premier roman, sobrement intitulé Izo. Le livre commence sous le ciel bleu, très magrittien, un bel après-midi d’été, à Paris, au jardin du Luxembourg. Izo est soudainement là, « tombé du ciel », dirait-on, « comme une goutte d’eau tiède d’avant l’orage », tout de noir vêtu,…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:rêvité monde - "IZO"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9548 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Les bons offices

On ne soulignera jamais assez combien la littérature francophone de Belgique, lorsqu’elle est…

Marcher noir : Chroniques du monde confiné

Avec un mois d’écart, Marc Meganck publie…

Feu le vieux monde

La chaleur est étouffante. Dans sa chambre, Silvia peine à trouver le sommeil.…