Feel Good


RÉSUMÉ

Alice est vendeuse dans un magasin de chaussures. Angoissée par la précarité de son existence, elle projette d’enlever l’enfant d’une riche famille pour exiger une rançon. Or les événements ne se déroulent pas comme prévu, et elle se retrouve avec un bébé que personne ne réclame. Tom, écrivain, lui propose de tirer un roman de son histoire et d’en partager les bénéfices.






NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

Tombés de la plume de Thomas Gunzig, Alice et Tom ne se connaissent pas encore. Elle, c’est Alice au pays des emmerdes, jeune femme qui tire le diable par la queue. Lui, c’est un écrivain « sans gloire » (publié à l’Arbre pâle…tout un programme), pas vraiment raté, mais suffisamment pour douter de lui et trop investi dans l’écriture pour renoncer à l’espoir d’y briller un jour. D’ailleurs, que ferait-il d’autre ?Née dans une famille où, côté ressources, on s’en tirait « tout juste », Alice collectionne les tuiles avec constance : un amant qui la quitte après l’avoir mise enceinte, une galère professionnelle qui passe par tous les emplois les plus minables jusqu’à une tentative…


Karoo

La rentrée littéraire est placée sous le signe du Feel Good Book avec le dernier roman de Thomas Gunzig. Il nous livre ici une « satire sociale » distrayante mais qui ne manque pas de piquant.


D’un côté, il y a Alice. Issue d’une famille modeste, elle a eu l’habitude de vivre « tout juste » au niveau financier. Alors qu’elle est dans la quarantaine, elle se retrouve brusquement sans emploi quand ferme le magasin de chaussures dans lequel elle a travaillé pendant 30 ans. Seule avec un enfant à charge, difficile de joindre les deux bouts. Elle tente alors toute sortes de petits boulots mais ça ne fonctionne pas : elle n’est plus « tout juste », elle est bien en dessous. Jusqu’où peut-on donc aller quand l’argent vient à manquer…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:braquage livre - "Feel Good"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 19177 ) )