Faire sécession


RÉSUMÉ

1861-1865. La guerre de Sécession oppose les États-Unis d’Amérique et les États confédérés. Cette guerre civile est l’un des premiers conflits à être couvert par des photographes. L’un d’eux en tire la matière d’un ouvrage célèbre, Gardner’s Photographic Sketch Book of the Civil War.
Années 1960. Un jeune garçon, en Flandre, découvre le monde des images à travers les chromos offerts dans les paquets de chewing-gum. Une des séries, consacrée à la guerre de Sécession, le marque durablement.
De nos jours. Venu aux États-Unis faire l’acquisition de photographies inédites de la guerre de Sécession, un reporter affronte des péripéties obscures de roman noir.
Entrelaçant l’Histoire, la mémoire personnelle et la fiction, Faire sécession propose une méditation sur les rapports entre la guerre et ses représentations forcément trompeuses, et, plus généralement, entre le récit et l’image. Les gravures de Frédéric Coché, qui accompagnent le livre sans l’illustrer, repensent la même thématique à la lumière de l’histoire de l’art.


À PROPOS DE L'AUTEUR
Jan Baetens
Auteur de Faire sécession
Jan Baetens est peut-être le dernier poète flamand d’expression française. Né en 1957 à Sint-Niklaas, il est professeur à la KUL, où il est responsable du master en études culturelles. Il a écrit de nombreux ouvrages d’analyse et de critique littéraire. Ses travaux portent essentiellement sur les rapports entre texte et image, notamment dans les domaines du récit photographique et de la bande dessinée. Son livre «Hergé écrivain» (Flammarion, coll. Champs) est devenu un classique du genre. Il est également l’auteur de plusieurs volumes de poésie, dans lesquels il expérimente des voies originales.


NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

Les éditons L’herbe qui tremble à Paris ont à coup sûr eu le nez fin en choisissant Thierry Horguelin pour diriger leur nouvelle collection baptisée « D’autre part ». Passionné de cinéma et de jazz, ancien libraire, chroniqueur, on le connaît avant tout pour le travail de fond qu’il effectue, avec rigueur, dans le monde de l’édition. Chineur invétéré, grappilleur de pépites littéraires oubliées dans les cales des notes de bas de pages, cet arpenteur livresque qui partage son temps entre Montréal, sa ville natale, Bruxelles et Paris est aussi et surtout auteur. On citera au passage l’un de ses derniers ouvrages, Alphabétiques, objet littéraire et ludique qui témoigne de son attachement à la contrainte oulipienne et qu’ont publié,…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Faire sécession"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9548 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Excusez les fautes du copiste

Le narrateur, Lejeune, est sorti sans éclat d'une école de beaux-arts…

La fille sur le banc

Sans doute est-ce une caractéristique majeure et heureuse du roman…

La croix des fiancés

Un lieu mythique des Ardennes belges est revisité dans ce roman.