Expo 58, l’espion perd la boule



À PROPOS DE L'AUTEUR
Alain Berenboom
Auteur de Expo 58, l’espion perd la boule
Alain Berenboom nait en 1947 d’une mère originaire de Vilnius et d’un père polonais. Après des études de droit à l’ULB, il devient avocat et professeur de droit. En 1990, il publie son premier roman, La Position du missionnaire roux. Une vingtaine d’années plus tard, l’Académie de langue et littérature françaises de Belgique lui remet le prix Félix Denayer pour l’ensemble de son œuvre. D’autres distinctions suivront, parmi lesquelles le prix Victor Rossel pour Monsieur Optimiste, en 2013, et le Prix littéraire de la Scam en 2015.

NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

Dix ans après la parution de Périls en ce Royaume (qui se déroule en 1947), le détective privé Michel Van Loo continue à être confronté, bon gré mal gré, aux événements majeurs que vit la Belgique. L’exposition internationale de 1958 était une étape obligée.Un homme est découvert assassiné sur le chantier de l’exposition. Van Loo est sollicité par un mystérieux commanditaire qui se révèle être un fonctionnaire du ministère de l’intérieur ; le détective est chargé de surveiller les travaux ainsi que les membres d’une étrange commission chargée de vérifier la bonne exécution des travaux hydrauliques. Rebondissements nombreux et force gueuzes grenadine vont l’amener à lever partiellement le voile sur ces mystères accumulés.De…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Expo 58, l’espion perd la boule"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 10395 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Les oiseaux n’ont pas le vertige

De l’enfance à l’âge mûr, les souvenirs de…

En son absence

L’histoire se passe en quatre jours, du jeudi 17 au dimanche 20 mars 2005. Quatre jours qui scandent les quatre parties du…

Agdez, dernière page

Lorsque l’on retrouve le corps lacéré de Johannes V, expert des Nations Unies au Maroc, ses instances…