Ène bièsse a sèt´ tièsses


Quand l’ Bon Dieu a adouvri s’ paradis pou l’ preumî coûp, l’ome qu’il-avoût prèsti, ç’astout l’ome dè Spi, Totôr, in néyandèrtalyin. Quand o fét ‘ne saquè l’ preumî coûp, ça n’èst jamés tafèt’mint rèyussi èt i fôt bén dîre què Totôr n’astoût nén vrémint djoli ; in visådje come tayi a l’apiète paç’ què l’ bon Dieu n’ sintoût nén sès foûrces ; lès-îs ètassis pèrfond pa d’zous l’arcåde dès sourcis come lès pâr’chocs d’ène ôto skôtêr ; nén dèl cacaye, savèz ; ça astoût fét pou r’layî d’ssus a coûps d’ gros bastons. Èl Bon Dieu avoût roubliyi d’ prèsti l’ minton mès pèt-ète bén què ç’astoût fét par èsprès paç’ què, l’ minton, quand o tape dèssus, ça vos done dès fameûssès stournioles.
Totôr, il-astoût pwayu pa tous costès ; ès´ grosse boudène èrchènoût tout a ène grosse tone avè dès longs pways dèssus ; èyèt si vos l’årîz vèyu arivér su sès grands pîds tout plats avè l’ grand barlokia qui…



FIRST:xfirstword - "Ène bièsse a sèt´ tièsses"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => )

Ceci pourrait également vous intéresser...