Disparu d’un trait d’encre



NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

C’est à une forme de “passe-muraille” que l’autrice Annie Préaux se consacre dans son dernier roman en date, Disparu d’un trait d’encre publié aux Éditions M.E.O. Le récit ne cesse de couper le fil, de le renouer, de le couper encore, le tout dans le Grand Jeu de la narratrice et du personnage, qui n’est pas un personnage de roman mais son locataire disparu et réapparaissant régulièrement sous la forme… d’un personnage romanesque.C’est ce chassé-croisé qui tend le récit et offre une lecture de rebonds méditatifs sur la matière romanesque même. C’est également à une réflexion sur le deuil et la projection d’une vie dans l’autre que nous invite le livre.L’écrivaine Aline Esse, à la suite de…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Disparu d’un trait d’encre"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 16454 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

La dernière maille

Une nuit d’avril, un homme est extirpé d’une voiture par quatre individus, battu,…

Anna, ici et là

Un village à la campagne, au cœur d’un paysage de collines et de vignobles, avec un air de Toscane. C’est là…

Les hommes préfèrent les grottes

«Je m’appelle Hubert. On m’a déjà dit que c’était…