Des films au coeur du roman (dossier Littérature & Cinéma)


De Bernard Gheur (La bande originale) à Nadine Monfils (Mémé goes to Hollywood), de Michel Lambert (Fin de tournage) à Christine Aventin (Breillat des yeux le ventre), de Christian Libens (Cinéma, poèmes) à Stefan Liberski (Le triomphe de Namur), nombre d'écrivains ont puisé dans le cinéma une inspiration pour leurs romans, recueils de poèmes et autres récits. Trois d'entre eux – Francis Dannemark (La véritable vie amoureuse de mes amies en ce moment précis, Laffont, 2012), Luc Dellisse (Cinéma total, Luce Wilquin, 1999 ; Le Professeur de scénario, Impressions nouvelles, 2009) et Véronique Janzyk (On est encore aujourd'hui, ONLiT, 2014) – évoquent pour Le Carnet la place des films dans leur création romanesque. Le Carnet et les instants : Vous avez tous les trois écrit un ou plusieurs livres, des fictions, dans lesquelles le cinéma joue un rôle central. Pourquoi parler de cinéma dans une œuvre littéraire ? Véronique Janzyk : Dans mon cas,…
  lire la suite sur  REVUES.BE


FIRST:cinéma film roman livre écriture histoire littérature personnage art scénario musique yeux vie récit gens chose élément véritable vie amoureuse personne oeuvre monde envie besoin adaptation - "Des films au coeur du roman (dossier Littérature & Cinéma)"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Bonjour la Vie

Bonjour la vie !... un titre apparemment simple mais qui sous-entend une modernité conquérante, à travers laquelle…