Des films au coeur du roman (dossier Littérature & Cinéma)


De Bernard Gheur (La bande originale) à Nadine Monfils (Mémé goes to Hollywood), de Michel Lambert (Fin de tournage) à Christine Aventin (Breillat des yeux le ventre), de Christian Libens (Cinéma, poèmes) à Stefan Liberski (Le triomphe de Namur), nombre d’écrivains ont puisé dans le cinéma une inspiration pour leurs romans, recueils de poèmes et autres récits.

Trois d’entre eux – Francis Dannemark (La véritable vie amoureuse de mes amies en ce moment précis, Laffont, 2012), Luc Dellisse (Cinéma total, Luce Wilquin, 1999 ; Le Professeur de scénario, Impressions nouvelles, 2009) et Véronique Janzyk (On est encore aujourd’hui, ONLiT, 2014) – évoquent pour Le Carnet la place des films dans leur création romanesque.

Le Carnet et les instants : Vous avez tous les trois écrit un ou plusieurs livres, des fictions, dans lesquelles le cinéma joue un rôle central. Pourquoi parler de cinéma dans une œuvre littéraire ?

Véronique Janzyk : Dans mon cas, cela vient…

  lire la suite sur  REVUES.BE




FIRST:cinéma film roman livre écriture histoire littérature personnage art scénario musique yeux vie récit gens chose élément véritable vie amoureuse personne oeuvre monde envie besoin adaptation - "Des films au coeur du roman (dossier Littérature & Cinéma)"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Le Phare du bout du monde

Le narrateur fait le récit de la découverte d'un vieux phare abandonné, perché sur une falaise, qu'il transforme…

Bonjour la Vie

Bonjour la vie !... un titre apparemment simple mais qui sous-entend une modernité conquérante, à travers laquelle…