Cramique : le grimoire ensorcelé


RÉSUMÉ
Les petits monstres, Cramique et ses amis jouent avec un livre terrifiant sur les humains et leurs enfants.
  lire la suite sur  Bela

À PROPOS DE L'AUTEUR
Dominique Maes
Auteur et illustrateur de Cramique : le grimoire ensorcelé

Né le 29 mai 1957 à Bruxelles.

Humanités artistiques, Académie royale des Beaux-Arts, Bruxelles. Arts graphiques, Saint-Luc, Bruxelles.

Enseigne l’illustration à l’ERG, Bruxelles. Animateur de l’Atelier d’Illustration. Illustrateur, auteur pour les enfants ; nouvelliste pour les adultes. Raconteur d’histoires, je voyage du dessin (à la plume, crayons de couleur ou aquarelle) vers les mots, des mots à la musique, de la musique aux spectacles, des spectacles aux rencontres, des rencontres aux livres… afin de me sentir vivant et de partager ce bonheur-là. Lauréat d’une Bourse de la Fédération Wallonie-Bruxelles - Aide au projet, 2007. Soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles - Narration numérique, 2012.

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Cramique : le grimoire ensorcelé"
stdClass Object ( [audiences] => Array ( [0] => 16280 ) [domains] => Array ( [0] => 16306 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Mes bonnes résolutions

« Les bonnes résolutions, c’est comme le flocon de neige sur…

Le livre de la jungle

L’histoire du « livre de la jungle » n’est plus à présenter. Ce ne sont pas les versions et adaptations qui manquent. Adopté par une famille de loups, Mowgli, un jeune petit d’homme, va apprendre les lois de la jungle. Entouré de Baloo, l’ours débonnaire et la panthère Bagheera, toujours alerte, il se défendra contre les attaques de Shere Khan, le tigre cruellement tenace et contre les Banda-log, singes sans foi ni loi. Loin d’une certaine mièvrerie plus consensuelle, Kid Toussaint propose dans son adaptation librement inspirée de l’ouvrage de Rudyard Kipling, une version plus sobre et intelligemment scénarisée pour les jeunes lecteurs. Ce conte philosophique, métaphore animalière du récit initiatique du destin universel, est soutenu grâce aux aquarelles de Gabriel Lefèbvre. Chaque double page est composée de son texte et de son tableau. Cette relation texte/image sert la progression de l’histoire en se complétant : trame narrative, suspense, aquarelles, décors et détails. Certains traits d’humour apportés dans quelques dessins adoucissent le côté parfois cruel ou anxiogène du récit. A chaque fois, le lecteur désire poursuivre et se retrouve à son tour un peu orphelin quand arrive la fin. Mais est-ce…