Carine ou la jeune fille folle de son âme


RÉSUMÉ
Fraîchement sortie du couvent, Carine se voit confrontée brutalement, au cours de ses noces avec Frédéric, à la réalité du monde des adultes, au règne de la chair, de la concupiscence et du mensonge. Mais Crommelynck déjoue toutes nos attentes, car Carine est victime, non pas, comme Justine, des « infortunes de la vertu », mais de sa propre passion, dont le dramaturge dévoile la nature toute paradoxale : elle est folle de son âme. Logicien implacable, Crommelynck explore, dans Carine…
  lire la suite sur  Espace Nord

PRIX
  Prix triennal de théâtre de la Communauté française, 1929-1932

À PROPOS DE L'AUTEUR
Fernand Crommelynck
Auteur de Carine ou la jeune fille folle de son âme
Né à Paris dans une famille de comédiens, Fernand Crommelynck (1886-1970) se révèle avec l'un des textes majeurs de la littérature de l'Entre-deux-guerres : Le Cocu magnifique. Marqué par l'expressionnisme allemand, Crommelynck donne au théâtre un langage nouveau. Les Amants puérils, Tripes d'or, Carine... confirmeront le talent de cet écrivain, qui reste un des plus grands dramaturges de ce siècle.

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Carine ou la jeune fille folle de son âme"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9212 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Notes prises d'une lucarne suivi de Petit théâtre aux chandelles

Préface de Robert Frickx À propos du livre Les Notes prises d'une lucarne sont le produit d'un exercice quotidien qu'Hellens s'est imposé durant l'année 1917. On retrouve, dans ces textes en prose, d'une admirable sobriété, le reflet de la mutation que, sous l'influence de la lumière du Midi et des peintres qu'il fréquente alors (Matisse, Archipenko, Modigliani, André Lhote), l'art du poète subit après 1915. Quant au Petit théâtre aux chandelles , composé vers la même époque, il dénote un art très sûr de la scène, qui se concrétise notamment dans un mélange subtil d'érotisme, de légèreté et de cruauté. Mariant le badinage au cynisme, le théâtre d'Hellens fait penser tantôt à Marivaux, tantôt à Musset, mais il s'écarte de ce modèles dans certaines pièces qui, tel Massacrons les innocents, annonce l'univers baroque de…

Les Flaireurs / Pan

Gantois francophone, comme ses amis Grégoire Le Roy et Maurice…

Escurial / Barabbas

Le roi d’Escurial ne supporte pas d’entendre ses chiens hurler…