Boule à zéro (Tome 1) : Petit cœur chômeur


RÉSUMÉ

Bonjour, je m’appelle Zita. Mais ici, à l’hôpital La Gaufre, tout le monde m’appelle « Boule à Zéro ». Je souffre d’une espèce de leucémie qui semble trouver mon organisme particulièrement à son goût. À cause de tous les traitements que j’ai subis, je n’ai plus que quelques touffes de poils sur le caillou. Alors, je préfère encore me raser la boule à zéro. D’où mon surnom.

 

  lire la suite sur  Ricochet

À PROPOS DE L'AUTEUR
Zidrou (Benoît Drousie)
Auteur de Boule à zéro (Tome 1) : Petit cœur chômeur

Pseudonyme de Benoît Drousie Né le 12 avril 1962 à Anderlecht. Insituteur, Mons

Je m'assieds et j'écris ce que je suis sensé d'abord écrire en fonction de mon planning, de mes engagements, de mes seules envies aussi parfois. ça vient tout seul. C'en est même préoccupant. Mes thèmes ? MON thème : l'être humain.

 
Serge Ernst
Illustrateur de Boule à zéro (Tome 1) : Petit cœur chômeur
Né le 13 février 1954 à Thimister, Serge Ernst suit les cours de dessin, de gravure, d'illustration et de publicité de l'Institut Saint-Luc à Liège, où il retournera en tant que professeur d'illustration. Une belle expérience qui durera un an. Ses heureuses rencontres avec Didier Comès et François Walthéry le poussent à s'essayer dans la bande dessinée et le cartoon. En mai 1975, le journal Tintin lui commande ses premiers "Clin d'Œil" qui paraîtront chaque semaine pendant 15 ans. Neuf albums seront consacrés de 1981 à 1989 par les Éditions du Lombard à ces grandes compositions toujours surprenantes et savoureuses. Ernst commence parallèlement à se diriger vers la BD humoristique avec "Les Égarés" (1977), "William Lapoire" (1978), "Les Cases de l'Oncle Ernst" (1983). En 1990, aux Éditions de la Sablière à Paris, il publie "Ciel, Mon Paris !", préfacé par Christophe Dechavanne, et en 1991, "L'Europe en Douce". En 1991, c'est le changement de cap : il entre aux Éditions Dupuis où il crée "Les Zappeurs" qui paraissent régulièrement dans le journal de SPIROU pour une publication en albums en 1994. Depuis le tome 8, "Zappez manège", il collabore avec le scénariste Janssens pour parodier toujours de plus près l'univers cathodique de ses héros préférés. Vivant désormais en France, Ernst a le bon goût de venir visiter chaque année à l'approche de Noël la Rédaction du journal (et ses proches) en leur apportant quelques fines bouteilles et spécialités gastronomiques de sa région. Sources : Dupuis

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Boule à zéro (Tome 1) : Petit cœur chômeur"
stdClass Object ( [audiences] => Array ( [0] => 16311 ) [domains] => Array ( [0] => 9208 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Au cœur de la montagne

Un jour, Nella est traversée d’un sentiment impérieux : Nonna va bientôt s’éteindre, ses pulsations cardiaques s’affaiblissent, ses respirations sont comptées. Faisant fi des obligations scolaires et de l’autorisation parentale, elle décide alors de se rendre sur la Montagne. Cet endroit où elle a passé une partie de son enfance avant d’être emmenée dans la Vallée ; ce lieu ardu et mystérieux que sa grand-mère, elle, n’a jamais quitté. Le chemin est malaisé, d’autant que le froid et les flocons s’abattent sur l’adolescente, le paysage… et certaines pages de l’album (dans un incroyable rendu graphique !). Nella se réfugie, le temps d’une halte sèche, à l’intérieur de la chapelle du village. Dans une pénombre chargée de prières, de statues, d’incantations, de bougies et de totems, elle aperçoit, accroché à un mur, un ex-voto intriguant l’œil : «  Nella Salvat Torrent  ». Étrange… L’adolescente poursuit sa route à travers une nuit violette, ses foulées rythmées par une comptine sibylline qui commence ainsi : « Une main, deux bottes / trois fourches, quatre pattes / cinq noix dans une poche / coule, coule torrent de roche…  » Rompue, elle parvient enfin dans la demeure de l’aïeule… Trop tard ?«  Pleure, Moineau, pleure / Pleure puis. Tu iras au torrent / Au torrent ? / Tu es sa petite. Tu vas devoir faire ça pour elle  » Quelle est donc la mission dont est chargée Nella ? Et, surtout, quel est le lien puissant qui la ramène sans cesse aux flots impétueux du cours d’eau ? Par le truchement de montagnards (un pêcheur de truites aux jambes d’échassier, le terrible guérisseur chamanique Barbagallo, le chasseur Celestino à la fourrure odorante et d’autres encore), puissantes incarnations des traditions ancrées et du passé vibrant, elle va remonter peu à peu le courant des souvenirs et se rapprocher de la source oubliée…L’univers graphique de Sarah Masson et Michel Squarci impose le respect par une composition très dense et travaillée, ne s’offrant pas de prime abord. Dès lors, une simple lecture se transforme en une expérience délicieusement exigeante, immensément gratifiante. Les yeux se plissent pour percevoir les infinies subtilités illustrées et les caractères blancs du texte. Ils fouillent et détaillent les planches, trouvaille colorée par trouvaille collée. Ils se perdent, se posent, s’écartent, se fixent ; cherchent le fil délicat tissant des images de toute beauté. C’est un voyage initiatique, troublant et nécessaire, tant pour Nella que pour le lecteur qui lui emboîte le pas avec une curiosité déterminée, au cœur de la montagne. Samia Hammami Nella n’a plus le choix. Le vent glacé a dévalé depuis la montagne pour lui souffler la nouvelle : Nonna va mourir. L’adolescente veut revoir sa grand-mère avant qu’il ne soit trop tard. Elle va retrouver les lieux sauvages de sa petite enfance et les traditions des montagnards. Mais si Nella a oublié pourquoi elle a un jour quitté la montagne, celle-ci ne tardera pas à lui…

Les contes classiques en bandes dessinées ! Les lutins de Grimm et autres contes

L’ouvrage reprend les plus grands contes de Perrault, Grimm et Andersen, mis en images par onze dessinateurs. Chacun des auteur est introduit par une page de présentation de sa vie et son œuvre Des contes indémodables qui prennent ici une nouvelle dimension grâce à de jeunes talents de la bande dessinée. Les scénaristes et dessinateurs de cet ouvrage proposent aux jeunes lecteurs une découverte ou une relecture de contes célèbres de Charles Perrault, des frères Grimm et d’Andersen. Cette adaptation graphique apporte une épaisseur nouvelle à ces contes en donnant forme et relief à la noirceur de certains personnages (tels que Barbe Bleue ou le Loup qui s’en prend à la grand-mère du Petit Chaperon rouge), à la dimension poétique et intemporelle des intrigues (dans Le Rossignol ou La Petite fille aux allumettes d’Andersen), et enfin à la morale qui clôt les récits. Images, bulles et récitatifs rendent de ce fait parfaitement hommage à ces contes traditionnels. Ils en en soulignent la modernité en croquant les vices et les angoisses de l’espèce humaine. Le plus de cet ouvrage ? Une page documentaire est consacrée aux différents auteurs et est placée avant les quatre contes mises en images qui leur sont relatifs dans cette « anthologie ». Elle permet au jeune lecteur de resituer l’écrivain dans son époque et précisent…

Panique dans la brousse

C'est un beau jour pour la 8ème P.E.A. (traduisez ce sigle inconnu par Patrouille Eléphantesque d'Assaut) qui rentre à…